Petit Mac-Papa

516Report
Petit Mac-Papa

"TAG, TU L'ES !!!" Bloo gifle Mac à l'arrière de la tête, avant de se précipiter dans le couloir de Foster's House. Mac se frotte la tête et le poursuit. Ils courent dans et hors des multiples pièces de la maison, sur les meubles et les anciens colocataires. La poursuite se poursuit dans le couloir alors que les deux passent devant la salle de bain, où Frankie est vu portant une robe noire moulante et sans bretelles. Elle se tient devant le miroir et applique du rouge à lèvres sur ses lèvres, se préparant pour un rendez-vous. Mac commence à rattraper Bloo alors qu'ils tournent au coin et se dirigent vers les escaliers. Juste avant que Bloo ne puisse glisser le long de la rampe, il est durement touché par derrière par Mac. "MAINTENANT TU L'ES, BLOO !!!" Mac se dirige vers le couloir en s'éloignant des escaliers tandis que Bloo se lève lentement du sol. "Pas pour longtemps, Mac."

La chasse reprend. Mac prend son temps pour courir, jusqu'à ce qu'il regarde en arrière et voit Bloo gagner du terrain sur lui. Ils sprintent tous les deux à toute vitesse, renversant tout ce qui n’est pas cloué dans le couloir. Mac atteint une impasse dans le couloir, mais fait demi-tour et saute par-dessus Bloo alors qu'il repart à toute vitesse par où il est venu. Bloo se retourne, pas très heureux. « GRRR ! Tu ne m'échapperas pas, Mac ! Ils reviennent sur leurs pas en courant dans le hall, sautant par-dessus les débris qu'ils ont causés la première fois qu'ils sont passés. Mac atteint à nouveau les escaliers et s'arrête en hurlant, ne voulant pas tomber. Il regarde à gauche, puis à droite, essayant de trouver un autre endroit où fuir, mais il est trop tard. Il se retourne et voit Bloo voler vers lui. "ÉTIQUETER! VOUS ÊTES… » Mac se baisse instinctivement, laissant Bloo sans rien d'autre que de l'air. "…il?"

Bloo voit qu'il est suspendu dans les airs, puis déglutit. Il tombe sur la rampe de l'escalier, glisse jusqu'en bas et est projeté à travers la pièce. Tel un boulet de démolition, il démolit tout sur son passage avant de finalement toucher le sol. Mac descend les escaliers pour vérifier si Bloo va bien. Il atteint le fond et voit les dégâts causés par la chute de Bloo. « Sang… ? » Il regarde autour de lui et voit son copain allongé sur le sol, hébété. « Bloo, ça va ? » Bloo se relève du sol alors que Mac se précipite vers lui. « Whoa… REPARTONS !! » "Man Bloo, tu as vraiment fait des dégâts ici." À ce moment-là, une voix familière se fait entendre. "Qui est responsable de ce désordre ?!"

Ils regardent vers les escaliers et voient M. Herriman sauter vers eux. Il s’arrête net alors qu’il inspecte les dégâts qui ont été causés autour de lui. Des pots de fleurs brisés, des miroirs brisés et des murs brutalement battus. Même le lustre a été brisé et repose désormais de travers sur le sol. M. Herriman se penche et lance un regard menaçant aux deux jeunes. Pas si surprenant, Bloo montre Mac. "IL L'A FAIT! C'ÉTAIT TOUT LUI ! Mac laisse tomber sa mâchoire sous le choc. "QUOI? NON! NOUS TOUS LES DEUX… » M. Herriman les interrompt tous les deux. "Droite! Maître Blooregard et Maître Mac précèdent l'étage pour le reste de la nuit. Pour cet incident, vous ne serez pas autorisé à assister au festival bi-annuel des amis imaginaires de pique-nique et de feu d’artifice de minuit. Les yeux de Bloo s’écarquillent sous le choc. "ATTENDEZ! Mais ce n'est que deux fois par an ! Je ne peux pas le manquer ! S'IL TE PLAÎT!!!" "Eh bien, tu aurais dû y penser avant de décider de te déchaîner dans toute la maison."

Déprimés, les deux montent les escaliers comme Herriman le leur a demandé. Ils croisent Frankie, qui descend les escaliers en sortant. « Au revoir, Herriman. Ne m’attends pas à revenir ce soir. Elle dépasse M. Herriman quand tout à coup ; il lève le bras, lui bloquant le passage. « Pas si vite, jeune femme. Nous avons besoin de vous ici pour nettoyer ce gâchis. Ses yeux sont grands ouverts alors qu'elle regarde autour d'elle, voyant les dégâts causés par Mac et Bloo. "QUOI? Je ne peux pas nettoyer ça ; ça prendra toute la nuit ! En plus, j'ai un rendez-vous ! « Je suis désolé, mais votre rendez-vous devra être reporté. Mais si vous terminez suffisamment tôt, vous pourrez rejoindre le reste de la maison pour notre festival semestriel de pique-nique et de feu d'artifice de minuit. M. Herriman remonte les escaliers, laissant Frankie au milieu d'une pièce qui ressemble à une tornade. Elle serre le poing, puis pousse un cri de colère pour exprimer sa frustration.

Quelques heures plus tard…

Mac est assis au coin du lit de Bloo, la tête posée dans ses mains. Le reste de la maison est relativement vide à cause du pique-nique. À ce moment-là, Bloo entre dans la pièce en léchant un popsicle. "Mmmm, qui aurait cru que l'ananas avait un si bon goût." Mac lève la tête et regarde Bloo. "Où as-tu trouvé ça?" "Réfrigérateur." Il se lève et se précipite vers Bloo. "À quoi penses-tu? Nous sommes déjà en difficulté, tu veux nous enterrer davantage ? « Détends-toi, Mac. Il n’y a personne ici. Nous avons toute la maison pour nous seuls. Bloo fait une pause un instant, réalisant ce qu'il vient de dire. « ALLONS NUTS !!! » Bloo se précipite hors de la pièce et dans le couloir, Mac le poursuivant. « REVENEZ ICI, BLOO ! »

Mac rattrape Bloo et s'arrête net. "Maintenant écoute, Bloo, tu ne peux pas…" Mac se tourne pour voir ce qu'il regarde et voit la porte de la chambre de Frankie grande ouverte. "Oh non. Bloo, tu sais qu'on ne peut pas y entrer, sur ordre de Frankie. Elle nous tuerait si elle découvrait que nous… Sang ? Mac se rend compte que maintenant il parle dans le vide. Bloo est déjà dans la chambre de Frankie, rebondissant sur son lit. "Son lit est étonnamment moelleux pour un cul aussi dur." Mac court dans la pièce après lui. "BLOO, LEVEZ DE SON LIT !!!" "Certainement pas. J’ai attendu trop longtemps pour faire ça. Mac saute sur Bloo, le manquant de peu alors qu'il rebondit. Il bondit à nouveau, le manquant de peu. « Descendez… de son lit… MAINTENANT !!! » Il essaie une troisième fois et prend le dessus, le plaquant hors du lit et dans le tiroir de la commode de Frankie.

Le tiroir du milieu s’ouvre grand. Bloo se lève et se cogne la tête contre le fond du tiroir. Mac roule sous le tiroir et se lève tandis que les deux regardent à l'intérieur du tiroir. Ils voient un tas de CD, de cassettes et d’autres choses de Frankie. Bloo a un air de déception sur le visage. « Aw, je pensais que c'était son tiroir à sous-vêtements. Eh bien, au moins je peux récupérer quelques-unes de ses chansons. Bloo sort une poignée de ses CD et se précipite hors de la pièce, laissant Mac. Il est sur le point de crier après Bloo quand il baisse les yeux pour voir quelque chose qui attire immédiatement son attention dans le tiroir… une photo de Frankie Au Natural.

Elle est allongée sur son lit, aigle écarté, les deux mains près de sa chatte invitante. Mac regarde plus profondément dans son tiroir et voit d'autres photos d'elle dans diverses positions, toutes sexuelles. Il commence à se raidir et de la sueur se forme sur son visage à cause de sa nervosité, car il n'arrive pas à croire ce qu'il tient dans ses mains. "Whoa… Je n'aurais jamais cru que Frankie avait un si beau corps. J'aurais aimé être assez vieux pour être son petit ami. Bloo réapparaît dans l'embrasure de la porte, tenant toujours le CD de Frankie. "Qu'est-ce qui ne va pas? Tu ne veux pas aussi entendre la musique bizarre qu'elle écoute ? Mac tourne le dos à Bloo, cachant les photos qu'il regardait. « Non, et tu ne devrais pas en avoir. Remettez-les. « Bon sang, tu es presque aussi mauvais que Frankie elle-même. Vous devez… » Bloo s'arrête au milieu d'une phrase lorsqu'il entend une voix familière. « Stupide sang ! Gâcher mon rendez-vous, ma soirée ! J'avais prévu de m'envoyer en l'air ce soir ! » C'est la voix de Frankie.

Avant que Mac ne puisse quitter la pièce, Bloo claque la porte et s'enfuit dans le couloir pour se cacher dans sa propre chambre, laissant Mac piégé dans la chambre de Frankie. Mac panique et se glisse sous son lit pour se cacher avec les photos, juste au moment où Frankie ouvre la porte et fait irruption dans sa chambre. Elle porte sa garde-robe habituelle, un sweat à capuche vert avec un t-shirt Powerpuff Girls en dessous, une jupe violette, des chaussettes et des baskets orange. Elle claque la porte derrière elle et pose ses mains sur sa commode. «J'ai eu le rendez-vous parfait ce soir. Et Bloo a tout foutu en l'air pour moi ! » Elle pousse un cri qui peut être entendu haut et fort. Elle regarde ensuite vers le bas pour voir son tiroir ouvert. "Hmm, j'ai dû le laisser ouvert plus tôt. Mec, tout ce travail que j'ai fait en bas m'a vraiment valu un classement. Mieux vaut sauter sous la douche. Elle commence à se déshabiller, sans le savoir, juste devant Mac. Elle enlève son pull et enlève son t-shirt PPG pour montrer qu'elle ne porte même pas de soutien-gorge. Ses seins nus pendent à l’air libre, semblant plus grands que nature. Ils sont parfaitement ronds et plus gros que ce que n’importe quelle main peut tenir. Mac la regarde avec émerveillement, se demandant comment un soutien-gorge, ou une chemise d'ailleurs, pourrait empêcher ses seins de sortir.

Frankie laisse alors tomber sa jupe, révélant étonnamment un string PPG. Elle attrape un peignoir et se dirige vers sa salle de bain. Mac profite de cette occasion pour s'échapper. Il rampe lentement hors de son lit et se faufile jusqu'à sa porte, en s'assurant de ne pas faire de bruit. Il attrape la poignée de porte lorsque Frankie revient dans la pièce. Elle porte le peignoir, mais il est suffisamment ouvert pour révéler ses seins succulents. "J'ai presque oublié ma brosse à cheveux et… MAC !!!"

Elle lui tourne le dos et ferme sa robe pour se cacher. Mac tourne et tourne frénétiquement la poignée de porte, essayant de s'échapper. « Je-je suis désolé ! Je ne voulais pas être ici. Je-je… » Elle se retourne vers lui, extrêmement énervée. « Qu'est-ce que tu fais ici ? SORTIR!" Il continue d'essayer la poignée de porte, mais est trop nerveux pour ouvrir la porte. C'est alors que Frankie remarque les photos que Mac serre contre sa poitrine. "Où as-tu trouvé ça ?" «Je-je-je n'ai rien vu. JE JURE!" Elle lui arrache les photos et les remet dans son tiroir. Elle reporte ensuite son attention sur Mac. « Vous avez beaucoup de culot en venant dans ma chambre. Je devrais… » Elle arrête sa tirade de cris lorsqu'elle remarque que sa robe est à nouveau ouverte et que Mac regarde un trou dans ses seins. Elle se retourne et ferme sa robe, le sortant de sa transe. "Attendez! Ce n'est pas de ma faute. Tu vois, j'ai poursuivi Bloo ici, puis il a rebondi sur ton lit, puis a frappé le tiroir, puis les CD… et les photos… et il m'a enfermé… » Mac tombe à genoux implorant grâce. "JE SUIS DÉSOLÉ! JE NE VOULAIS PAS REGARDER TES PHOTOS SEXY, FRANKIE !!!"

Frankie se retourne pour le gronder encore, quand elle s'arrête net, réalisant ce qu'il vient de dire. "Tu… tu penses que ces photos… sont sexy ?" Frankie commence à rougir un peu, flatté par le compliment de Mac. "Wow, je n'ai jamais vraiment... été appelé... sexy auparavant." Elle commence à réfléchir à la situation. « Je ne pense pas qu’il serait ici exprès. Mac est un bon garçon à tous points de vue. Et Bloo est un fauteur de troubles. Pendant qu'elle réfléchissait, ses yeux baissaient pour voir l'érection de Mac. Elle est un peu surprise par sa taille. « OUAH ! Je ne savais pas que Mac était si… doué. Elle commence à mordre doucement son index, pensant à ce qu'elle pourrait faire avec Mac. "Eh bien, mon rendez-vous est gâché, et Mac mérite quelque chose pour avoir été trahi par Bloo."

Frankie sourit de manière séduisante à Mac alors qu'elle se dirige lentement vers lui, laissant sa robe s'ouvrir. « D’accord, Mac. Je te crois. Et je sais que tu dois vouloir rembourser Bloo pour ce qu'il a fait. Mac est d'accord avec elle. "Ouais, je veux dire, il vient de m'abandonner." "Eh bien, je peux vous aider avec ça." Mac développe un air perplexe sur son visage. "Mais comment?" Frankie lui sourit. "Asseyez-vous sur mon lit."

Mac se dirige vers son lit et s'assoit, se demandant ce que Frankie entend par « Payback ». Frankie s'assoit à côté de lui, laissant son peignoir rester ouvert. « Alors, Mac. Tu as des copines à l'école ? Mac commence à rougir un peu, gêné à l'idée de se lancer dans sa vie amoureuse. "Non, pas vraiment. Ne parlez pas vraiment à autant de filles à l’école. Elle sourit, avec amour mais aussi de manière séduisante. "Alors tu n'as même pas encore eu ton premier baiser, n'est-ce pas ?" Mac secoue honteusement la tête, alors qu'il regarde vers le sol. Frankie tend la main et pose sa main sur son menton, levant la tête. Elle se penche alors et l'embrasse lentement sur les lèvres. C'est un simple baiser, mais qui dure un certain temps, plus longtemps que ce à quoi Mac s'attendait. Elle recule, alors que Mac a toujours un air stupéfait sur le visage. "F-F... Frankie ?" Elle lui sourit à nouveau. "Voilà, ce n'était pas si mal, n'est-ce pas ?"

Elle se penche à nouveau, mais cette fois Mac la rencontre à mi-chemin, et ils se bouchent à nouveau. Le baiser est plus passionné cette fois, alors que Frankie bouge sa langue autour de la bouche de Mac. Mac commence à laisser ses mains s'émerveiller, et elles se frayent un chemin sous la robe de Frankie et jusqu'à ses seins nus. Il les frotte et les serre, appréciant sa première sensation d'un corps de femme. Frankie se retire du baiser, mais reste suffisamment près pour laisser Mac continuer ses sensations. "Tu apprends vite, Mac." Elle pose sa main sur sa poitrine et le pousse doucement sur le lit. Mac a l'air confus alors que Frankie commence à déboucler et à baisser son pantalon. "Qu'est-ce que tu fais, Frankie?" Elle les déboucle et les tire à mi-chemin, juste assez pour découvrir sa viande d'homme de taille décente. Elle le saisit et se penche plus près. "Je te montre juste les avantages d'avoir une petite amie."

Quelques pièces au bout du couloir, Bloo se cache dans sa chambre sous des lits superposés. Au bout d'un moment, il regarde la tête dehors. « Mac est coincé dans la chambre de Frankie depuis longtemps. Peut-être que je devrais aller essayer de le sauver. Là encore, se cacher est aussi une bonne idée. Il se glisse un instant sous le lit, puis en ressort complètement et se relève, décidé à passer à l'action. « Je ne peux pas laisser mon copain en danger. Je suis son ami imaginaire. Je dois le sauver ! En plus, si je ne le fais pas, je n’aurai personne avec qui jouer aux jeux vidéo. Il sort précipitamment de sa chambre et traverse le couloir. Il remarque que la chambre d'Eduardo est juste à côté de celle de Frankie. Alors qu'il se précipite, il entend des sons venant de la chambre de Frankie à travers les murs. « Mon Dieu, Frankie doit être en train de le torturer là-dedans. Je dois agir vite ! Immédiatement, il ouvre la fenêtre de la pièce et sort. Il commence à grimper sur le rebord de la maison, se dirigeant lentement vers la fenêtre de Frankie pour pouvoir entrer et sauver la situation. Lorsqu'il atteint la fenêtre, il voit exactement le contraire de ce qu'il pensait. Il voit Mac prendre une bonne tête de Frankie.

La robe est enlevée et jetée sur le lit. Mac grimace de plaisir alors que Frankie bouge la tête de haut en bas sur sa bite. "S-Alors… c'est ce que ressent… une pipe." Les mots sortent à peine de sa bouche. Mac se sent si bien qu'il peut à peine parler. Frankie arrête son mouvement et sort sa bite de sa bouche. «Je peux te dire que tu aimes ça, Mac. Dans ce cas, vous allez adorer ça. Elle prend sa main et joue avec ses couilles pendant qu'elle inhale à nouveau sa bite, cette fois en l'envoyant profondément dans sa bouche, jusqu'à ce qu'elle ne soit plus visible. Bloo, regardant de l’extérieur, a les yeux écarquillés sous le choc. "QUOI? Mac se fait tailler une pipe… et pas moi ? Comment pourriez…? Quand est-ce que…? Pourquoi… ? JE DOIS PARTICIPER À CELA !! Il claque des mains, déterminé à entrer dans la pièce… jusqu'à ce qu'il s'aperçoive que rien ne le retient sur le rebord. Il tombe du rebord et atterrit dans les haies.

De retour dans la pièce, Frankie termine sur Mac. Elle sort à nouveau sa bite de sa bouche et lui donne un dernier long coup de langue, avant de la caresser avec sa main. Elle lève les yeux vers Mac pour voir son expression. "Alors, comment te sens-tu jusqu'à présent, Mac?" Il y a un large sourire sur son visage qui pourrait être confondu avec celui du Joker. "R-R-R… Vraiment bien, Frankie." Elle lui lance un regard séduisant, le même regard qu'elle lui avait lancé plus tôt. "Eh bien, prépare-toi à te sentir mieux." Elle se met à genoux et sur Mac, caressant toujours doucement sa bite avec sa main. Elle s'arrête alors et se guide vers sa virilité, glissant lentement dessus. Mac serre les poings, sentant immédiatement à quel point sa chatte est serrée. Frankie peut sentir sa bite gonfler encore plus en elle, et cela la prend au dépourvu. "Mon Dieu, il commence à me peloter."

En dehors de la maison…

Bloo a installé une fronde de fortune utilisant un gigantesque élastique (ne demandez pas d'où il l'a obtenu) et deux arbres. La fronde est dirigée vers la fenêtre de Frankie. "Je dois y aller et m'en procurer un peu." Il s'appuie sur la fronde, poussant l'élastique aussi loin que possible. « Eh bien, rien ne se passe ici. GÉRONIMO !!!” Il se lance du lance-pierre et fend les airs. Il vole de plus en plus haut, de plus en plus haut, et… au-dessus de la maison complètement. Après 3 minutes de vol à travers les nuages, il atterrit enfin, ironiquement, au festival bi-annuel Midnight Picnic & Firework Imaginary Friend. Plus précisément, directement sur le ventre d’Eduardo. « Senor Bloo, que faites-vous ici ? Senor Herriman… » Bloo se relève et retourne en courant vers la maison. "Pas le temps! J’ai de meilleures choses à faire ! »

De retour à la Maison…

Frankie commence à se pomper sur Mac's Cock. Elle passe ses doigts sur sa poitrine, sentant sa frustration s'estomper à chaque mouvement. Mac tend la main pour saisir à nouveau les seins de Frankie. Il les serre et les frotte comme avant, alors qu'il se perd dans une vague d'extase. « Elle a tellement chaud à l’intérieur. Mec, c’est le jour le plus beau de ma vie. Frankie se perd également dans l'instant, alors qu'elle accélère et commence à broyer et à rebondir sur sa bite. Ses seins rebondissent de haut en bas, même s'ils sont tenus par Mac. Frankie se penche près de Mac et leurs regards se croisent. Ils s'embrassent à nouveau passionnément, tandis que leurs langues luttent entre leurs bouches. L'action est chaude et lourde. Les cheveux de Frankie ont rebondi sur une queue de cheval et sont complètement détachés. Après un long moment, Mac rompt le baiser et semble prêt à exploser. "Frankie… j'ai l'impression que je vais exploser…" Frankie arrête son mouvement et saute de sa bite. « Vas-y, Mac. Laissez-le souffler !

C'est exactement ce que fait Mac, alors qu'il lui tire sa charge sur tout le dos et le cul. Cela semble non-stop alors que Frankie tombe sur Mac, en sueur et épuisé. Tous deux respirent fort, alors que Mac trouve à peine la force de parler. "Frankie… est-ce que ça veut dire… je suis ton petit-ami ?" Un air choqué apparaît sur le visage de Frankie. C'était la dernière chose qu'elle s'attendait à entendre sortir de sa bouche. Mais cela ne semble pas aussi scandaleux qu’elle le pensait. En fait, elle commence à accueillir l’idée alors qu’un sourire se forme sur son visage. "Ouais Mac… tu es mon petit-ami."

À ce moment-là, Bloo s'écrase à travers la fenêtre et atterrit juste devant le lit, réussissant enfin à entrer dans sa chambre. "SUIS-JE EN RETARD?" Frankie s'assied dans son lit et utilise son drap pour se couvrir. "Ouais, trop tard mon pote." Bloo se met à genoux, réalisant que sa chance est passée. "NNNNOOOOOOOOOOOOOOOOOO!!!!!!!!!" "HÉ!" Son cri est interrompu par Frankie, qui porte une tenue sournoise. "Il existe un moyen d'obtenir une partie de ce que Mac a obtenu." Bloo sourit anxieusement. "Je ferais tout! Vous l’appelez, c’est fait ! "Fais mes tâches ménagères pendant tout le mois." Bloo se précipite hors de la pièce et descend les escaliers, sur le point de faire exactement ce que Frankie lui a demandé. Elle est assise là avec un sourire narquois, alors que Mac s'est endormi à côté d'elle. "Frankie, tu es un véritable motivateur."

Le lendemain matin…

Le reste de la maison revient de la célébration et voit Bloo se précipiter dans toute la maison, s'assurant qu'elle est en parfait état. Frankie et Mac descendent les escaliers en se tenant la main. M. Herriman saute devant les autres résidents de la maison, l'air confus. "Qu'est-ce qui se passe ici? Pourquoi Bloo agit-il réellement de manière utile ? Frankie sourit à M. Herriman. "Il faut juste avoir la bonne motivation pour lui, Monsieur H. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, nous allons prendre un petit-déjeuner."

Articles similaires

Rentrer à la maison gay...

Rentrer à la maison gay… (Episode 2) Mon séjour chez l'oncle Donnie était enfin terminé. Nous avions eu des relations sexuelles sauvages exceptionnellement sensuelles presque tous les soirs. J'étais triste de devoir partir, mais j'étais également ravie d'explorer mes nouvelles connaissances sexuelles sur un garçon de mon âge. J'étais sûre de ma sexualité maintenant. Je suis gay! Il restait encore beaucoup d'été et ma troupe de scouts avait plusieurs voyages que j'attendais avec impatience. Il y avait un garçon de 2 ans plus jeune que moi avec qui j'aimais bien côtoyer lors des sorties. Son nom était Bobby, 15 ans, mince...

2.6K Des vues

Likes 0

Chérie partie 3

Dans cette partie, j'ai changé mon style de contorsion. PS J'aimerais savoir qui est votre fille préférée alors n'hésitez pas à commenter. 'Toc Toc Toc' John se réveilla en sursaut pendant un instant, oubliant où il était. Puis il l'entendit à nouveau. « Knock » « Knock » « Knock » mais cette fois, il était accompagné d'une voix douce et salée, « room service ». C'était Rose. John retira les couvertures de sa tête à temps pour la voir ouvrir dans sa tenue de femme de chambre avec un plateau de crêpes et de sirop. Voyant que John était debout, Rose fit un de ses sourires alléchants et...

2.4K Des vues

Likes 0

Déménagement de meubles

Avant de commencer, je veux commencer par me décrire. Je suis un garçon de 17 ans en pleine forme. J'ai de longs cheveux blonds que je laisse pousser jusqu'à ce qu'ils couvrent presque mes yeux. Je mesure environ 6' 3 et j'ai une très grosse bite. Et à cause de cela, je ne suis pas vierge. En fait, je pense que j'ai baisé toutes les filles de mon lycée. J'ai sonné à la porte, puis j'ai déplacé nerveusement mes pieds. Au bout d'un moment ou deux, la porte s'ouvrit. Debout là, il y avait la fille la plus chaude que j'aie...

2.4K Des vues

Likes 0

Une histoire pour les femmes

Avant de commencer... Faisons un marché. Si vous aimez mon histoire, ajoutez SnapC. Désireux de rencontrer des gens ouverts d'esprit et j'aime partager et recevoir des « photos ». Accord? Utilisateur : Kazaragh Mes fantasmes et mes désirs sont infinis, nous avons tous des envies et des fétiches. Le plaisir est la chose la plus naturelle que nous, humains, puissions désirer, et le désir est humain. Laissez mon écriture s'implanter dans votre esprit, prenez votre temps pour l'imaginer et pour les années à venir, souvenez-vous-en. J'écris avec le désir de vous emmener dans un voyage de l'esprit en essayant de prendre la luxure en...

2.1K Des vues

Likes 0

Samedi après-midi_(0)

Comme prétexte : tout cela est 100 % vrai. Pas d'embellissement, pas d'exagération et pas de composante fictive. Cela faisait un moment que je n'avais pas vu Jim. Nous ne parlions plus autant qu'avant. Nous avions l'habitude de nous connecter à l'adolescence. Buvez quelques bières, déshabillez-vous. Principalement des expériences d'adolescents. Nous avions discuté en ligne, et à l'improviste, il m'a dit Je veux venir te voir, ça fait trop longtemps. Je n'étais pas sûr, mais il avait raison, ça faisait longtemps. Il a toujours eu une certaine emprise sur moi. Je ne peux pas l'expliquer. Mais à l'adolescence, il avait toujours aimé venir...

2.3K Des vues

Likes 0

Pour le meilleur ou pour le pire : l'histoire de Robert

L'histoire de Robert Robert se réveilla ce matin-là par une sensation étonnante qu'il n'avait pas ressentie depuis longtemps. Il ouvrit les yeux et baissa les yeux pour voir sa femme, Janet, glisser lentement sa bouche de haut en bas sur sa queue. Elle leva les yeux quand il se réveilla et lui sourit. Elle arrêta ce qu'elle était en train de faire et remonta son corps. Elle a commencé à l'embrasser alors qu'elle le chevauchait, se penchant et guidant sa bite en elle. Une fois qu'il était à l'intérieur, elle s'assit et commença lentement à chevaucher la bite de Robert. Elle...

2.2K Des vues

Likes 0

Dortoir de GF 1

C'est l'histoire de Teagan, ma petite amie à l'époque où j'étais à l'université et de sa colocataire, Sarah. Teagan est d'origine asiatique, ce qui lui a valu une petite silhouette élancée, des yeux noisette, de longs cheveux noirs et une peau naturellement bronzée. Elle a la chance d'avoir des bonnets B fermes, un ventre plat et des fesses minces et galbées - elle va souvent à la salle de sport pour faire des squats. Et pour couronner le tout, elle est très jolie avec un doux sourire. Étant introvertie, elle est très douce et timide. Ce n'est qu'après un an de...

2K Des vues

Likes 0

Devenir Oméga, Partie 4

Devenir Oméga, Partie 4 Des hommes autour d'elle. Elle, nue et collée sur le sol, ses lèvres grondantes et ses yeux flottants. La drogue nage dans ses veines et sa chatte palpite. Des caméras autour d'elle, le monde qui regarde. Ils allaient la détruire. Omega sentit son cœur rater un battement et elle sut, si tout s'arrêtait maintenant, qu'elle était là où elle était censée être. ___ Elle a souri. Ses yeux papillonnèrent. « Battez-moi », murmura-t-elle. Ils s'avancèrent, silencieux. Putain de me battre, a-t-elle crié. Plus près maintenant. Pourtant, ils n'ont rien dit. Tue-moi si tu veux. Ils rigolent. Elle...

2.2K Des vues

Likes 0

Le directeur, chapitres 1 à 11

Chapitre 1. L'opportunité et la configuration. Ma femme et moi avons décidé de sortir de la voie rapide du monde de la haute technologie. Nous avons eu l'occasion d'accepter des emplois qui nous ont été offerts par un ami qui savait que nous étions un peu épuisés. Il était membre du conseil d'administration d'une école privée qui s'occupait d'enfants ou de jeunes adultes qui essayaient de reprendre leur vie en main. C'était pour ceux qui avaient pris la décision difficile d'essayer d'obtenir un diplôme d'études secondaires après des démêlés avec la loi. C'était une sorte d'internat pour mécréants. Comme nous avions...

2.9K Des vues

Likes 0

La guerre_(1)

Pendant la guerre à l'époque, j'ai rejoint l'armée. J'étais enfermée et entourée de grands hommes hétéros sexy, forts et courageux. Le premier commandant de notre escadron était tellement sexy. Il s'appelait Rob. Un homme très masculin et musclé avec de fortes racines country. Quand nous ne nous disputions pas, il était presque nu et confiant. Il était marié et avait la plus belle femme de tous les temps. Je l'enviais. Il n'y a jamais vraiment eu de femmes dans la guerre. Seuls les gros hommes malodorants, sales et en sueur. Rob avait des photos nues de sa femme. D'autres hommes avaient...

2.9K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.