Douce Savane

952Report
Douce Savane

Cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas vu Savannah et le temps lui avait fait du bien. Maintenant à 17 ans, elle était encore plus belle que jamais. Sa peau claire de Porto Rico avait une belle lueur brune qui accentuait ses courbes encore plus que la normale. Elle était une image de pure beauté. Debout 5'6 "avec des seins pleins en D, des fesses épaisses et des jambes solides, elle a impressionné ses homologues adolescentes. Je n'étais pas si intimidé par elle plutôt attirée par elle. Malgré tous ses atouts physiques, y compris ses lèvres pleines et pulpeuses, elle était plutôt intellectuelle. Elle est allée à l'école à temps plein, a travaillé à temps partiel et a eu la volonté de suivre une formation de conducteur. Un véritable piège pour tout homme, quel que soit son âge.

Savannah venait d'un foyer brisé pas si traditionnel, mais il était néanmoins brisé. Son père, Tony, a et continue de lutter contre la toxicomanie et est un narcissique fou dont la seule motivation est de se faire passer pour le martyr. Savannah a toujours été la rebelle des trois enfants tandis que Nadia semble déterminée à obéir à tous les souhaits de son père. Savannah, quant à elle, marche au rythme de son propre tambour. Ne vous méprenez pas, c'est une merveilleuse jeune femme et à part l'arcaïque de son père
attentes se porte très bien dans la vie.

J'avais flirté de manière ludique avec Savannah au fil des ans, mais je ne franchirais jamais la ligne car j'ai plusieurs années de plus qu'elle. Cependant, au cours des deux dernières années, je suis devenu très attiré par elle et, très honnêtement, je pense que le sentiment est réciproque. De toute évidence, notre différence d'âge étant le principal obstacle, nous étions laissés à nos pensées les uns envers les autres.

Tout a changé une nuit fatidique quand je l'ai vue après le travail. J'étais près de son lieu de travail et il m'est arrivé de la voir sortir du bâtiment. Même dans son uniforme de travail et ses cheveux en chignon, elle était magnifique. En passant devant elle, j'ai baissé ma vitre.

"Bonjour ma chérie, tu viens juste de finir le travail ?" J'ai demandé. « Ouais, quelle longue journée. Douze heures de travail et maintenant je rentre chez moi à pied. elle répondit. Son travail n'était pas loin de chez elle mais je lui ai proposé de la raccompagner qu'elle a accepté. Alors que je commençais à m'éloigner de son travail, elle a posé sa main sur mon épaule et m'a demandé "Pouvons-nous aller quelque part et nous détendre une minute?". J'ai été un peu surpris car je sais que son père surveillait de très près les allées et venues de sa fille.

« Es-tu sûr que ton père est d'accord ? Je soupçonne qu'il veut que tu rentres immédiatement après le travail » commentai-je. "Il le fait mais j'ai besoin d'un peu de temps pour moi" rétorqua-t-elle rapidement.

"Veux-tu que je t'emmène chez un ami ou quelque chose comme ça ?" demandai-je confuse. "Non, va à Greeley Park et on pourra juste discuter un peu." Je suis sûr que ce n'était pas grave pour elle, mais j'étais un peu nerveux. J'ai eu assez de mal à garder mes mains loin d'elle quand il y avait des gens et maintenant elle veut s'asseoir seule avec moi dans une voiture garée. Tu parles d'un véritable test de sa volonté. Et avec ça, nous sommes partis. Nous avons trouvé un joli petit coin à la périphérie de Greeley Park où nous nous sommes garés et j'ai éteint mes lumières. C'était la fin de l'été donc les nuits étaient encore chaudes.

C'est quand j'ai éteint les lumières que j'ai senti un regard toujours présent et j'ai tourné la tête pour regarder Savannah. Son visage était légèrement éclairé par la lune et elle était à couper le souffle. Il m'a fallu chaque once de force que j'avais pour résister à prendre son visage dans mes mains et goûter ces belles lèvres. Au lieu de cela, j'ai demandé "Tu as l'air troublé, est-ce que tout va bien?"

À ce moment, j'ai vu une petite larme dans son œil et elle a commencé à se mordre la lèvre inférieure. "Je vais bien, je suis juste stressée. Mon père est comme un dictateur et il ne me laissera JAMAIS faire quoi que ce soit. J'ai 17 ans et il n'y a pas de maquillage (pas qu'elle en ait besoin), non petits amis, rendez-vous ou quoi que ce soit. J'en ai vraiment marre", a-t-elle déclaré.

Essayant d'alléger le moment, j'ai chanté de manière ludique "Savannah a un petit ami, Savannah a un petit ami". Elle n'a pas apprécié cela et m'a lancé un regard glacial. Sentant le sérieux en elle, j'ai rapidement changé de direction et demandé "lui en as-tu parlé ?".

"Oui mais il se transforme juste en connard et ne m'entend pas. Il m'a même giflé assez bien il y a quelques mois. Pas drôle !"

« Merde, vraiment ? J'ai demandé. "Pas cool" répondit-elle. Cela rend cette petite pause avant de rentrer à la maison, sembler d'autant plus logique. Nous nous sommes assis en silence pendant quelques minutes avant qu'elle ne parle.

"Puis-je être honnête avec vous?" elle a demandé. "Bien sûr, c'est une zone sans jugement", ai-je plaisanté. "Il y a une personne qui m'intéresse depuis quelques années, mais le moment n'a jamais été propice", a-t-elle déclaré.

Cela semblait étrange de se languir après quelqu'un pendant quelques années, alors j'ai enquêté un peu plus loin. « Comment peut-on s'intéresser à quelqu'un pendant des années sans jamais bouger ? » J'ai demandé.

"Les circonstances n'ont jamais été bonnes, mais je crois qu'elles le sont maintenant", a-t-elle répondu. À ce moment-là, elle s'est penchée un peu plus près et a dit "En fait, je crois que c'est maintenant le meilleur moment". J'étais un peu abasourdi par son audace et j'ai instinctivement reculé. À ce moment-là, je l'ai vraiment vue comme une femme avec son propre esprit et ses propres motivations quant à ce qui allait se passer ensuite.

Ne connaissant pas la position dans laquelle j'étais, j'ai demandé "En ce moment? Comment est-ce?" Avec une profonde inspiration, elle m'a regardé dans les yeux et a déclaré "Je vois la façon dont tu me regardes quand personne d'autre ne regarde. Je peux dire que tu es attiré par moi mais je comprends ton hésitation. Je suis beaucoup plus jeune que toi, loin moins expérimenté, et les liens avec ma famille sont profonds".

Elle avait des points valables, y compris la façon dont je la regardais. Quand elle était là, j'avais beaucoup de mal à ne pas la regarder. Elle était d'une telle beauté avec une merveilleuse personnalité. Qui pourrait résister à une telle personne ?

Figé dans mes traces pour la première fois depuis longtemps, je ne savais tout simplement pas quoi dire. J'étais ici avec une jeune de 17 ans dans mon véhicule qui, à toutes fins utiles, exposait mes désirs pour elle. Encore une fois, la maîtrise de soi devait être pratiquée. Je tendis la main et attrapai sa main et la regardai dans les yeux.

"Tu es trop belle pour être exprimée avec des mots et je suis flattée que tu aies remarqué mes yeux vagabonds mais nous devrions vraiment y aller." ai-je dit faiblement sans aucun soupçon de confiance. "Peut-être que si la situation était différente, nous aurions l'occasion de nous explorer mais malheureusement c'est là où nous en sommes." Sur ce, une longue pause dans la conversation jusqu'à ce qu'elle me regarde avec ces beaux yeux et me demande "Tu me trouves belle ?". "Bien sûr" dis-je.

"Avez-vous déjà fantasmé sur moi", a-t-elle demandé. Ne voulant franchir aucune ligne, j'ai simplement répondu "Parfois, vous me traversez l'esprit, mais je m'assure de ne pas agir sur ces pensées". Ma résolution s'estompait lentement et je pense qu'elle le sentait. Ce qu'elle a fait ensuite m'a vraiment pris par surprise. Très innocemment, elle s'est penchée vers moi et a dit "Je me fiche de ce que dit mon père, de ce que dit la société ou de ce que tu dis d'ailleurs". Et c'est alors qu'elle a lentement approché son visage du mien et a pressé ses lèvres charnues contre les miennes pour notre premier baiser. Lentement, nos bouches s'ouvrirent et nos langues se rencontrèrent, dansant comme si nous avions été ici un million de fois auparavant. À ce stade, ma volonté avait disparu et j'ai rendu l'énergie sexuelle qu'elle émettait. Après un court moment à embrasser cette belle jeune femme, je m'éloignai d'elle sans savoir quoi dire. Elle m'a regardé si innocemment en me demandant "Ai-je fait quelque chose de mal?".

"Bien sûr que non" dis-je, "ça m'a juste pris par surprise". Avec cela, elle a affiché ce beau sourire et j'étais accro. "Nous ne pouvons pas rester ici", ai-je dit, "si quelqu'un vient, j'ai de gros problèmes et je pense que vous le seriez aussi". Sa réponse a été "Emmenez-moi dans un endroit sûr et nous pourrons nous explorer de la façon dont nous avons tous les deux fantasmé. Sur ce, j'ai conduit jusqu'au motel le plus proche qui était un Motel 6, non loin de son lycée. Après avoir sécurisé une chambre , elle s'est précipitée de mon véhicule à la chambre où nous avons rapidement verrouillé la porte et fermé les rideaux.Se sentant comme une vierge, je ne savais pas quoi faire alors que mes mains transpiraient et tremblaient.

« Es-tu sûr de vouloir être ici avec moi ? J'ai demandé. "Il n'y a pas d'autre endroit où je préférerais être ni avec quelqu'un d'autre" murmura-t-elle. J'ai lentement marché vers elle en blottissant son visage dans mes mains et j'ai lentement commencé à l'embrasser. C'était comme de la magie. « Êtes-vous une vierge Savannah ? » J'ai demandé. "Oui, je le suis. Mon père étant si surprotecteur, je n'ai pas le temps d'explorer et honnêtement, il n'y a pas de garçons qui m'intéressent", a-t-elle répondu. Comme elle venait de sortir du travail il n'y a pas si longtemps, je lui ai proposé de prendre une douche rapide à laquelle elle a répondu "Toute seule ?"

"Oui, je veux que tu nettoies ton corps et..." fut tout ce que je pus dire avant qu'elle ne l'interrompe. "Pourquoi ne prends-tu pas une douche avec moi et t'assures-tu que je fasse du bon travail ?" elle a plaisanté. A quoi j'ai répondu "J'ai des choses à faire alors va te doucher et j'attendrai quand tu auras fini". Avec son visage boudeur en plein effet, elle se tourna et entra dans la salle de bain en fermant la porte derrière elle. Comme un animal enragé, je me déplaçai pour quadriller la pièce en tirant les couvertures du lit à mi-chemin. J'ai couru à la réception où une gentille femme a trouvé des bougies sur lesquelles je me suis renseigné. En entrant dans la pièce, j'ai évasé la pièce avec des bougies allumées quand j'ai entendu la douche s'éteindre. Mon esprit s'emballait avec toutes les possibilités sur le point de se présenter à moi. La porte s'ouvrit lentement et Savannah émergea ne portant rien d'autre qu'une serviette. Ses cheveux avaient été parfaitement lavés et elle était la vision de la beauté. Ses doigts et ses orteils étaient peints et bien entretenus avec ses cheveux collés à son visage par endroits. J'ai voulu courir à travers la pièce et prendre cette jeune femme mais au lieu de cela, j'ai marché lentement vers elle. Sentant sa nervosité, j'ai de nouveau pris son visage entre mes mains et lui ai murmuré "Si tu veux que j'arrête à tout moment, dis-le moi s'il te plaît".

"Vous ne m'entendrez pas dire stop. J'attends ce moment depuis trois ans et rien ne va me gêner", a-t-elle répondu. Sur ce, nous avons commencé à nous embrasser passionnément. Ce faisant, nous nous sommes lentement dirigés vers le lit où elle est tombée en arrière avec moi atterrissant doucement sur elle. J'étais extrêmement excité mais je savais qu'il était sage de prendre mon temps avec cette jeune beauté. J'ai lentement commencé à ouvrir sa serviette pour mon premier aperçu de son corps très sexy. Tout en continuant d'embrasser sa belle bouche, j'ai commencé à caresser ses seins en lui arrachant un doux gémissement. Alors que j'étais encore entièrement habillé, je suis sûr qu'elle pouvait sentir la fermeté dans mon entrejambe qui l'a amenée à ouvrir ses jambes et à me permettre l'accès. Je descendis lentement vers ses seins et pris ses mamelons dans ma bouche en les mordillant doucement. Ses mains ont tenu ma tête en place pendant un certain temps pendant que je m'occupais habilement de ses seins. Assis, j'ai lentement tiré ma chemise sur ma tête révélant ma moitié supérieure. Elle tendit la main et caressa doucement les muscles de ma poitrine et de mon ventre en gémissant. Replongeant nos langues se rencontrèrent à nouveau mais pas pour longtemps.

Je devais goûter cette fleur jamais accédée auparavant et avec cela, je me suis déplacé entre ses jambes en sentant immédiatement son sexe. J'ai placé ma bouche sur sa chatte et j'ai commencé à lécher son clitoris jusqu'à son entrée. Il était rasé de près et avait le goût du nectar des dieux. Je ne pouvais pas en avoir assez alors qu'elle commençait à broyer sa chatte contre mon visage tout en me tenant la tête à deux mains. J'ai lentement poussé ses jambes vers le haut, exposant son cul, puis je lui ai donné le meilleur cul que j'avais. Elle gémissait très fort à ce stade et je savais qu'elle était sur le point de jouir. J'ai recentré mon attention sur son clitoris et j'ai lentement inséré un doigt en le poussant vers l'intérieur et vers l'extérieur. Ses hanches étaient en rythme avec mon doigt quand j'ai glissé un deuxième doigt à l'intérieur pour sentir son hymen. Ne voulant pas la blesser, j'ai fait attention à ne pas briser son hymen et je me suis plutôt concentré sur son clitoris. Il ne fallut pas longtemps avant que je la sente trembler lentement vers l'orgasme, moment auquel elle murmura "Je jouis". Elle a commencé à remuer ses hanches et j'ai senti son jus recouvrir mon visage, créant une flaque sur le lit. Quand elle s'est calmée de son orgasme, elle a levé la tête en me regardant et a dit "Je n'ai jamais rien ressenti de tel. Pouvez-vous refaire ça?"

"Bien sûr que je peux, ma belle. Tout pour toi" fut ma réponse. Me blottissant à nouveau contre sa chatte, j'ai attaqué son clitoris avec excitation comme en témoigne ma bite très dure. J'avais l'impression de pouvoir percer un trou dans l'acier avec l'érection que j'avais, mais cela serait plus tard. Encore une fois, j'ai inséré un doigt dans sa chatte et l'ai agressée jusqu'à ce qu'elle jouisse à nouveau. Elle transpirait légèrement quand je relevai les yeux et elle arborait un sourire qui ne pouvait être égalé. "Tu m'as fait me sentir si bien" dit-elle. J'aurais pu mourir juste là et être un homme heureux, mais il y avait plus à vivre. Elle s'assit et s'assit en tailleur avec un regard curieux sur son visage.

« Qu'est-ce qui ne va pas ? » ai-je demandé. « Pas une seule chose ne va pas, mais je me demande pourquoi tu as encore ton pantalon et tes chaussures ? » elle répondit. Je n'avais pas de réponse pour elle. Je me suis levé et j'ai commencé à défaire ma ceinture quand elle a dit "Attends, laisse-moi faire ça." Elle tendit la main, finit de déboucler ma ceinture, fit sauter le bouton et fit glisser la fermeture éclair vers le bas. Elle a mis ses index dans mon pantalon et les a lentement glissés le long de mes jambes, exposant mon érection furieuse. Ses yeux s'écarquillèrent car elle n'avait jamais vu une vraie bite de sa vie, d'aussi près. Elle a levé les yeux vers moi, puis a lentement tendu sa main pour saisir l'arbre de ma bite. Sa main était comme de la soie me saisissant et elle a commencé à caresser lentement ma bite déjà dure. "Je veux que vous ressentiez la même chose que vous m'avez fait payer", a-t-elle déclaré. Elle se pencha en avant avec hésitation et lécha la tête avant d'ouvrir la bouche et de me laisser entrer. Une bouche si douce et chaude était maintenant enroulée autour de ma bite et c'était un envoi du ciel. Elle ne pouvait pas mettre grand-chose dans sa bouche mais j'ai doucement mis mes mains sur l'arrière de sa tête et j'ai forcé davantage. Son bâillon réflexe s'est déclenché et elle a sauté avec un filet de salive qui coulait de ma bite à son menton. Ses yeux pleuraient un peu et je lui ai dit "Ça va bébé, c'est bon d'avoir de la salive dessus. Ça aide à lubrifier l'activité." Sur ce, elle a recommencé à se balancer sur ma bite et en un rien de temps, elle m'a englouti jusqu'au bout. Elle était naturelle et il a fallu beaucoup de maîtrise de soi pour ne pas jouir tout de suite. Pendant les dix minutes suivantes, Savannah a habilement sucé ma bite avec plaisir, gémissant périodiquement dessus.

J'étais sur le point de jouir quand elle a sorti sa tête de moi et m'a regardé avec ces beaux yeux bruns. Je savais ce que c'était et je l'ai lentement poussée sur le dos et j'ai rampé entre ses jambes. Se penchant et embrassant passionnément ses lèvres pleines pendant que ma bite se pressait contre sa chatte trempée. J'ai demandé "Êtes-vous prêt?" à quoi elle répondit nerveusement "Oui mais vas-y doucement". J'ai positionné la pointe à son entrée et j'ai lentement commencé à glisser jusqu'à ce que j'atteigne son hymen. Je pouvais la sentir se tendre d'anticipation. "Je dois pousser et ça va faire un peu mal, es-tu prêt?" J'ai demandé.

Avec une profonde inspiration, elle a répondu "Oui". Et avec ça, j'ai poussé à travers son hymen en le sentant éclater alors qu'elle criait tout à fait "Ouch, mon dieu ça fait mal". Je m'arrêtai pour lui donner le temps de s'adapter à moi en la remplissant pendant que je lui caressais le visage et embrassais son cou. Merde, elle avait un goût et une odeur merveilleux. "Je suis prête" déclara-t-elle. Lentement, j'ai commencé à sortir et à pousser à un bon rythme et je pouvais la sentir devenir plus humide à chaque coup. Enroulant ses jambes autour de ma taille, me rapprochant de ses pieds, elle me murmura à l'oreille "Baise-moi, bébé. Baise-moi bien". J'ai continué à la baiser de tout mon être et en peu de temps nous étions une machine bien lubrifiée. Je pouvais sentir sa tension se préparer à un orgasme alors j'ai accéléré le rythme.

Plus fort que prévu, elle a crié "Je jouis, oh, je jouis. Continue de me baiser avec cette bite". C'est exactement ce que j'ai fait lorsqu'elle a resserré ma bite avec les muscles de sa chatte et est venue partout sur moi en enduisant ma région pelvienne. Transpirante et haletante, elle m'a regardé dans les yeux et m'a dit : « Je n'ai jamais rien ressenti de tel auparavant. Cela doit se reproduire. , tu n'as pas encore joui", a-t-elle demandé avec déception.

"J'ai juste besoin de nous nettoyer un peu" répondis-je alors qu'elle voyait le sang de son hymen rompu. J'ai couru vers la salle de bain et j'ai attrapé une débarbouillette chaude et j'ai doucement nettoyé sa chatte puis ma bite. Une fois que j'ai eu fini, je l'ai positionnée avec les pieds sur le sol et les mains sur le lit. Elle a regardé en arrière un peu confuse jusqu'à ce que je la rentre par derrière, à quel point elle a baissé la tête sur le lit et a apprécié la caresse que je lui faisais. Après qu'elle ait sucé ma bite et baisé son missionnaire, j'étais si près de jouir que je n'ai pas pu me retenir. J'ai tiré ses cheveux pour cambrer son dos et j'ai commencé à la caresser longuement et profondément pendant qu'elle gémissait.

« Je vais bientôt jouir et je veux que tu le voies de près, tu comprends ? » J'ai demandé. "Tout ce que tu dis bébé, j'aime juste que tu sois à l'intérieur de moi" fut sa réponse. Je pouvais sentir mon apogée atteindre le sommet à quel point je lui ai dit de se retourner et de se mettre à genoux. Avec ses grands yeux bruns fixés sur moi, elle ouvrit instinctivement la bouche alors que je caressais mon membre. Inclinant légèrement la tête en arrière, j'ai explosé dans mon orgasme avec la première corde de sperme la frappant dans la joue droite, la seconde sur sa lèvre supérieure et le reste sur ses belles dents. Mon corps était tendu et tremblant quand elle m'a pris dans sa bouche et a commencé à me nettoyer.

"C'était incroyable Savanna, je n'arrive pas à croire que nous venons de faire ça" dis-je avec la réalité en place. "Moi non plus et juste pour que tu saches, ce ne sera pas la dernière fois" répondit-elle. Avec elle sur ses genoux, elle a recueilli le sperme restant de son visage et l'a guidé vers sa bouche. "Tu as un goût merveilleux" dit-elle, "Puis-je en avoir plus ?".

"Peut-être une autre fois, mais maintenant nous devons te nettoyer et rentrer chez toi avant que tu n'aies des ennuis." J'ai déclaré. Un froncement de sourcils est apparu sur son visage quand j'ai dit cela, mais elle savait que c'était exact. Elle s'est levée et a planté le baiser le plus passionné sur mes lèvres avec nos langues dansant à nouveau. J'ai immédiatement recommencé à gonfler mais je lui ai dit "Nous devons prendre une douche". "Nous?" a-t-elle plaisanté, "ce serait excellent. Sur ce, nous sommes entrés sous la douche ensemble pour la première mais certainement pas la dernière fois. C'était le début des escapades sexuelles dont les rêves sont faits.

Articles similaires

De belles vacances

Que fait une femme dans la mi-trentaine récemment divorcée lorsque son lieu de travail a 2 semaines de vacances ? Et bien, partez en vacances bien sûr. Mon ex-mari était une personne autoritaire, il avait besoin que les choses se fassent selon son emploi du temps. Mais il m'avait mis à l'aise, je suppose qu'être avec quelqu'un de 20 à 30 ans fait ça. Mais je suis content que ce chapitre de ma vie soit terminé. Je pouvais voir les signes il y a quelques années et je pense que je voulais inconsciemment quitter le mariage de toute façon. Mais c'était...

2.1K Des vues

Likes 0

Ramassage Mystère Partie 2_(0)

Ramassage Mystère Partie 2 Cindy avait été un pick-up décontracté qui est devenu un coup d'un soir pour John, mais après son départ, il y avait un vrai vide dans sa vie. Puis il l'avait revu dans le défilé et avait découvert qu'elle était la fille de 17 ans du chef de la police et le sentiment de vide avait été remplacé par la peur. Puis à l'improviste, elle s'était présentée chez lui et lui avait dit qu'elle serait de retour dans quelques mois à ses 18 ans. John n'arrivait pas à la sortir de son esprit et il passa en...

2.4K Des vues

Likes 0

Maître veut, maître obtient

J'étais debout dans mon salon, portant les vêtements qu'il m'avait envoyés, des chaussettes hautes noires, un string noir, un soutien-gorge noir et une robe courte transparente jetée par-dessus, il adorait voir ce qui serait bientôt le sien. Mon maître serait de retour dans moins de dix minutes. Après la dernière heure de sms, il m'avait dit que ce soir je serais « partant » J'ai répondu à la porte et il est entré et s'est tourné vers moi alors que je fermais la porte, quand je me suis retourné, sa main est allée directement dans mes cheveux, en attrapant un gros...

1.4K Des vues

Likes 0

Mon mari ne sait pas_(0)

Salut tout le monde, eh bien c'est ma première histoire que j'écris sur mes expériences sexuelles et j'espère que vous apprécierez. Je m'appelle Kristy, j'ai 29 ans, je vis sur la côte nord de la Nouvelle-Galles du Sud, très petite seulement environ 5 pieds 2, j'ai des seins extrêmement gros pour ma taille, une belle petite chatte et un cul assortis, cette histoire parle d'une rencontre sexuelle je eu avec un gars avec qui je suis devenu ami alors que je travaillais pour une grande entreprise de vente au détail. Il était notre chauffeur-livreur et beaucoup plus âgé, au début de...

835 Des vues

Likes 0

Coincé avec la petite fille

CHAPITRE 1 Je vis dans un appartement dans une maison de deux familles. Mon propriétaire est une gentille vieille dame. On s'entend bien. Je l'aide à magasiner, à faire des courses et à faire de petites réparations et de l'entretien autour de la maison. Je regardais la télévision en fin d'après-midi quand j'ai entendu des coups frénétiques à ma porte. Une jeune fille, je suppose une adolescente, se tenait là. Elle était vêtue d'une longue chemise de nuit avec des chaussettes. Elle a dit que sa grand-mère était malade et qu'elle avait appelé le 911, puis-je l'aider ? Nous me précipitâmes dans...

706 Des vues

Likes 0

Across Eternity (L'Infini) Livre 3 - Chapitre 12

La chevalerie Après sa soirée sanglante, Noah n'était pas pressé de sortir des bains, et le fait d'avoir la chambre pour lui tout seul était une sérénité bienvenue. En outre, il allait bientôt retourner vivre sur la route, où les bains chauds étaient rares. C'était bon de le savourer tant qu'il le pouvait, ainsi que la sensation d'un uniforme frais. Il s'arrêta au réfectoire et attrapa du pain et une pomme, puis retourna à son dortoir, après avoir passé les dernières heures à convoiter la douceur de son lit comme une vieille flamme. Il semblait que dès qu'il fermait les yeux...

585 Des vues

Likes 0

Lois de l'attraction : la Playgirl

REMARQUE FACEBOOK Lundi 7 septembre 2015 5h13, heure du Pacifique L’attraction a aussi des lois – comme si une chienne « salope » voulait que certains principes soient suivis avant de continuer à frapper et de commencer à avoir des relations sexuelles de toute façon. De mon point de vue, ce sont les principales lois de l’attraction que j’ai apprises en expérimentant à la fois l’amour et le sexe. 1. Ne demandez jamais de sexe à un homme. Oui, vous m'avez bien compris. Les hommes n'aiment pas que les femmes leur demandent du sexe. Ils feront comme s’ils n’avaient pas bien entendu ce...

591 Des vues

Likes 0

Deux exhibitionnistes se rencontrent

Deux exhibitionnistes se rencontrent Récemment, j'ai dû me rendre dans le New Jersey pour affaires. Une fois mon travail terminé, j'ai décidé de disparaître pendant un moment. J'ai éteint mon téléphone portable et, un trajet en bus plus tard, je suis arrivé dans une ville de taille moyenne où je n'étais jamais allé auparavant. Personne ne me connaissait et ne s'en souciait. J'ai loué une chambre d'hôtel et je me suis détendu pour la première fois depuis quelques semaines. Après trois jours passés à dormir et à manger, je devenais nerveux. Je n'avais même pas pu m'exposer à la femme de...

428 Des vues

Likes 0

L'atelier xxx

Arthur était le propriétaire d'un studio porno âgé de 20 ans, sa mère Sonia était actuellement à quatre pattes en train de lécher la chatte de sa petite amie de 19 ans, Betty Rogers, il adorait tourner des films lesbiens et c'était sa plus grosse source d'argent. Arthur avait aussi un secret, il était un maître hypnotiseur. Donc, sa mère Sonia et sa petite amie Betty étaient sous contrôle mental (le sien). Maman était maintenant une experte en léchage de chatte, quand elle a été hynotisée il y a 3 mois, elle a dû être formée, depuis lors, elle est apparue...

2.2K Des vues

Likes 0

Les filles contrôlées par l'esprit de papa Chapitre deux : Cadeau d'anniversaire cerise de la fille

Les filles contrôlées par l'esprit de papa Chapitre 2 : Le cadeau d'anniversaire de la cerise de sa fille Une histoire de contrôle mental de boucle de ceinture Par mypenname3000 Copyright 2020 Remarques : Merci à WRC264 d'avoir lu cette version bêta ! Mon quarante-quatrième anniversaire ne s'était pas du tout passé comme je m'y attendais. Comment aurais-je pu prévoir que ma plus jeune fille Tonya deviendrait si séduisante, qu'elle finirait par empaler sa chatte vierge sur ma bite et me chevaucher jusqu'à ce que nous soyons tous les deux venus ? L'idée d'avoir des relations sexuelles avec Tonya, sans parler de l'une de mes filles...

2.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.