Je découvre le vrai moi Partie 02

688Report
Je découvre le vrai moi Partie 02

Je découvre le vrai moi – et j’aime ça.

par Vanessa Evans

Avant de lire cette partie, je vous suggère fortement de lire les parties précédentes avant de lire celle-ci. Cela vous donnera le contexte qui rendra cette partie beaucoup plus agréable.

Partie 02

Le répéteur d'alarme s'est déclenché et j'ai réalisé que je devais me lever et aller prendre une douche. Je me suis lentement levé du lit et je me suis levé et j'ai été heureux de réaliser que je me sentais bien, à part ma chatte. Je me suis regardé dans le miroir et j'ai vu que mes cheveux étaient en désordre. J'ai écarté les pieds et poussé mes hanches vers l'avant et j'ai vu que ma chatte avait l'air bien, à part qu'elle était un peu rouge.

J'ai attrapé mes affaires de douche et je suis parti. En descendant les escaliers, lentement, je me suis fait dépasser par un jeune homme qui m'a dit que j'avais un joli derrière auquel je n'ai pas répondu.

Dès que j'ai ouvert la porte du couloir des garçons, j'ai entendu une voix masculine dire :

"Fille nue dans le couloir."

J'ai souri en voyant des têtes et des corps sortir des pièces pour voir la fille nue et j'ai commencé à me sentir bien, mes tétons et ma chatte aussi et je les ai sentis me dire qu'ils étaient heureux.

Dans la salle de bain, j'ai regardé autour de moi et j'ai vu un homme nu pisser dans les urinoirs et un autre homme nu se frottant les cheveux. J'ai encore souri et ma chatte s'est contractée.

J'ai accroché ma serviette et je suis allé dans la même cabine sans rideau et j'ai ouvert l'eau. Quand je me suis retourné, j'ai vu les 2 hommes nus et 2 autres qui me regardaient. Je me tenais face à eux alors que je commençais ma routine et j'ai regardé les 2 coqs se lever puis pointer vers le plafond.

J’avais retrouvé plus de confiance que la veille et je restais face au public qui grandissait à plus d’un titre. Quand il s'agissait de me raser la chatte, j'ai écarté les pieds, j'ai poussé mes hanches vers l'avant et j'ai continué.

Puis j'ai décidé que j'avais besoin de faire pipi. J'ai mis du revitalisant sur mes cheveux pour décider quoi faire, est-ce que je viens de faire pipi là-bas, suis-je allé dans une cabine de toilettes ou ai-je essayé de faire pipi dans un urinoir ? J'ai tout de suite supprimé la cabine de toilettes car elle était trop privée. Ensuite, j’ai décidé que je n’avais pas encore le courage d’essayer de faire pipi dans un urinoir, alors j’ai simplement écarté les pieds et je me suis laissé déchirer.

"Est-ce qu'elle pisse?" J'ai entendu un garçon demander.

"Ouais." Quelqu'un a répondu.

Douche et pisse dessus J'ai ramassé mon sac de douche et le public s'est séparé pour me laisser prendre ma serviette. Alors que je me séchais, je me suis souvenu de ce qu'Ethan avait dit à propos d'une webcam et j'ai levé les yeux. Tout ce que je pouvais voir était une de ces petites boîtes électriques en métal avec des tuyaux métalliques sortant des 2 côtés et disparaissant dans le mur ou le plafond.

Décidant qu'il pourrait y avoir une caméra miniature, j'ai commencé à penser à ma chatte. Je voulais tellement donner à ces gars un bon aperçu, mais je ne pouvais pas penser à un moyen de le faire sans que cela paraisse trop évident, alors quand j'ai eu fini de me sécher, j'ai ramassé ma serviette et mon sac et je suis parti.

Trois mecs descendaient les escaliers alors que je montais, j'étais un peu pressé car j'avais hâte de mettre la main sur ma chatte et l'un des mecs a dit :

"Joli petit support, mignon petit vacillement."

Je leur ai souri et j'ai continué précipitamment.

Alors que j'ouvrais la porte du couloir des filles, une des filles sortait.

"Salut Jenny." J'ai dit.

"Oh salut Dani, où étais-tu comme ça?"

"Pour une douche."

« Où, es-tu monté au quatrième étage comme ça ?

"Non, je suis descendu au premier étage."

« Les douches des garçons, comme ça ?

"Oui pourquoi?"

"Il n'y avait pas de garçons là-dedans ?"

"Oui, environ une demi-douzaine."

"Et tu leur laisses te voir comme ça?"

"Oui pourquoi?"

"Mais tu es nu."

"Et? En fait, c’est très excitant.

«Je parie que oui. Je ne pourrais jamais faire cela."

"C'est ce que je pensais, mais me voilà."

"Wow, tu es une fille vraiment courageuse."

"Pas vraiment."

"Désolé, je dois y aller, je suis en retard, peut-être que nous pourrions en parler plus tard."

"D'accord, à bientôt."

Je suis retourné dans ma chambre et j'ai été déçu de constater qu'Ethan n'était pas là pour me baiser. Je me suis affalé sur mon lit, j'ai écarté les jambes et j'ai commencé à soulager la tension dans ma chatte.

Mon orgasme était en train de se construire lorsque la porte s'est ouverte et qu'Ethan est entré.

"Arrêtez ça maintenant, fille nue."

Mes doigts se sont arrêtés et je l'ai regardé avec un air perplexe.

"Se lever."

Je me levai du lit et me plaçai devant lui.

"S'asseoir."

Je l'ai fait et j'ai regardé Ethan ouvrir son pantalon et sortir sa queue.

"Sucer."

J'ai ouvert la bouche sans savoir ce que je faisais et j'ai senti les mains d'Ethan se presser à l'arrière de ma tête.

"Allez ma fille, tu sais quoi faire."

J'ai réussi à secouer la tête sur le côté et Ethan a tiré ma tête en arrière.

"Tu as dû faire une pipe avant une fille nue."

Je secouai la tête sur le côté.

« Vous en avez donné 3 hier soir. Oh attends, tu étais dehors froid la nuit dernière. Lèche-le, suce-le et prends-le dans ta gorge.

Ethan a bougé ma tête pour que le bout de sa queue touche mon nez. J'ai commencé à lécher et à sucer et j'ai bougé mes mains, j'ai relâché ses couilles et j'ai commencé à les caresser. Je savais que je devais appuyer pour que sa queue entre dans ma gorge mais j'avais peur de m'étouffer.

Ethan m'a aidé en baissant la tête et j'ai paniqué mais Ethan a tenu ma tête ferme.

"Détends-toi ma fille, je te laisserai respirer quand tu en auras besoin."

Je me suis forcé à me détendre en pensant que si je mourais, il n'aurait pas de fille à dominer et à baiser. Dès que je me suis détendu, j'ai commencé à en profiter. C'était agréable d'avoir sa bite dans ma gorge. Je me demandais si je serais capable de voir un renflement dans mon cou.

Ethan a tiré la tête en arrière et j'ai eu le souffle coupé et j'ai de nouveau avancé la tête.

"Bonne fille, je suis heureux que tu apprennes vite."

Ethan bougeait ma tête d'avant en arrière mais je le faisais aussi. Alors que j'avais le souffle coupé et sentais ma salive couler de ma bouche, Ethan ouvrit les mains et me laissa le faire tout seul.

Ethan m'a tiré par les épaules, hors du lit et à genoux devant lui. J'ai commencé à sentir sa bite trembler dans ma bouche et ma gorge et il a reculé ses hanches pour que sa bite sorte de ma bouche. J'ai avancé ma tête pour le reprendre mais il m'a attrapé la tête et l'a tenue juste avant sa queue.

"Regarde mon visage et ouvre grand la bouche."

"Je l'ai fait, et j'ai été rapidement récompensé par le fait qu'il m'a tiré sa charge sur tout le visage, une partie dans ma bouche."

Toujours en levant les yeux vers son visage, j'ai attendu qu'il arrête de me donner des petits morceaux de son foutre.

"Utilisez votre langue pour en mettre le plus possible dans votre bouche, puis ouvrez-la et montrez-moi combien il y en a. Quand je l’aurai vu, avale-le puis ouvre la bouche pour me montrer que tu as tout avalé.

J'ai fait ce qu'on m'a dit, puis Ethan m'a relevé et m'a dit de m'asseoir sur le lit. Je l'ai fait et il a commencé à parler.

"Alors fille nue, de quoi te souviens-tu de la nuit dernière?"

"Je me souviens que tu m'as dit d'enlever ma robe, puis rien jusqu'à ce que mon réveil sonne ce matin, Maître."

Ethan a ri puis a dit :

« Je dois me souvenir de votre incapacité à retenir votre alcool. Après vous être déshabillé, vous avez essayé d'apprendre à jouer au billard, puis les gars vous ont soulevé sur la table de billard et tous ont exploré tout votre corps.

"Oh, qu'est-ce qu'ils m'ont fait d'autre, Maître ?"

"Ils vous ont retourné sur le côté sur la table, puis se sont relayés pour enfoncer leurs bites dans votre gorge et dans votre chatte."

"Ils m'ont gang-bangé, Maître?"

"Je suppose qu'on pourrait appeler ça comme ça, sauf que tu ne leur as dit à aucun d'entre eux d'arrêter."

"Comment pourrais-je, j'étais froid."

« Mais vous ne vous êtes pas plaint ni ne leur avez dit d’arrêter, alors ils ont continué. Ils ont tous aidé à te faire jouir, deux fois.

"J'ai eu un orgasme quand j'avais froid ?"

"Oui, et tu n'as pas dit d'arrêter alors ils ont continué jusqu'à ce qu'ils aient tous les trois joui en toi."

"Oh mon Dieu, j'ai eu un orgasme quand j'avais froid ?"

"Oui, tu l'as fait, et te voir jouir sur une table comme ça était incroyable."

"Alors, tu as pris ma virginité hier matin et hier soir tu as laissé 3 de tes potes me gang-banger. Oh mon Dieu, qu'est-ce qui m'est arrivé ? J’étais une petite fille innocente et douce il y a quelques jours et regarde-moi maintenant.

"Vous êtes maintenant une fille libérée qui sait ce qu'elle veut et qui va l'obtenir."

"Je, je, je ne sais pas, ...... Maître, je ne sais pas si je veux ça."

"Dis-moi que tu n'aimes pas ça, fille nue."

«Je n'aime pas ça Maître; attends, j'aime ça, ça m'excite tellement.

"Oui, c'est le cas, fille nue et tu aimes ça, n'est-ce pas ?"

"Oui Maître, je le fais."

"Pouvez-vous me faire jouir s'il vous plaît Maître ? J'ai tellement envie de jouir.

"Pas de fille nue, et à partir de maintenant tu ne pourras jouir que quand je te dis que tu peux. Il y a une exception à cela, pour l’instant, c’est lorsque vous vous douchez dans les douches pour hommes et que les hommes vous surveillent.

"Tu veux que je me fasse jouir quand je prends ma douche matinale, Maître ?"

"Oui, ça devrait plaire aux gars aussi bien qu'à toi."

"Mais c'est tellement salope et embarrassant, Maître."

"Oui, c'est vrai, et vous allez l'adorer."

"Oui Maître."

"Maintenant, pour aujourd'hui, vous avez une sorte de travail de projet plus tard ce matin et une conférence cet après-midi. Vous montrerez une mésange à 2 hommes différents et votre chatte à 2 autres hommes différents.

"Non Maître, s'il vous plaît, ne m'obligez pas à faire ça."

"Fille nue, tu vas le faire."

"Oui Maître."

"Encore deux choses, ce soir je viendrai ici et vous administrerai votre punition pour vos indiscrétions jusqu'à présent, et samedi je vous emmènerai faire du shopping et je vous achèterai des vêtements plus adaptés."

"J'ai beaucoup de vêtements, Maître."

« Est-ce que certains d’entre eux sont transparents ? Certaines jupes et robes sont-elles si courtes que vous ne pouvez même pas vous pencher légèrement sans révéler vos fesses et votre chatte nues ? Avez-vous un bikini transparent ?

"Non Maître."

« Alors je t'en procurerai. Maintenant, préparez-vous pour votre journée. Je vais à ma réunion maintenant. Je te verrai ce soir.

"Oui Maître."

Sur ce, il était parti, me laissant frustré sachant que je ne pouvais pas jouir avant au moins quand je l'ai vu ce soir-là. Je me suis rapidement lavé le visage, j'ai mis un peu de lippy puis une jupe et un débardeur ample. Si je devais montrer mes seins, j'avais besoin de quelque chose de ample pour pouvoir me pencher devant eux.

Ma journée s'est bien passée, même si j'ai bien montré mes seins et ma chatte à différents hommes et j'ai été très frustrée. J'ai réussi à laisser 2 des gars travaillant sur le projet regarder par-dessus mon haut et je suis arrivé tôt dans la salle de conférence et je me suis assis sur un siège côté allée à l'avant. Avec une jupe si courte et sans croiser les jambes, j'étais sûr que certains des étudiants masculins montant les escaliers à côté de moi voyaient ma chatte. Le conférencier aussi, je n’ai pas croisé les jambes et il marchait de long en large tout en parlant. À un moment donné, il s'est arrêté devant moi et j'ai vu ses yeux passer de mon visage à mon entrejambe nu et revenir. J'avais tellement envie de croiser les jambes mais je ne l'ai pas fait et il est revenu et a regardé pendant quelques secondes avant de s'éloigner.

À ce moment-là, j'étais tellement excitée que j'avais vraiment du mal à garder mes mains éloignées de ma chatte.

De retour dans ma chambre, je me suis mis nu, j'ai travaillé sur mon projet et j'ai rédigé mes notes. Tout pour me changer les idées.

Ethan est arrivé juste avant 19 heures et m'a dit de m'habiller.

« Que dois-je porter Maître ? » J'ai demandé.

Il a fouillé ma garde-robe et a sélectionné un haut tube et un chemisier.

"Je n'ai pas besoin du haut tube si je porte ce chemisier Maître."

"Le haut tube devait être porté comme une jupe, mais si vous êtes heureux de sortir sans fond, ça me va."

« Non, non, passe-les-moi. ….. Maître."

J'ai mis le chemisier en premier et Ethan m'a dit de défaire tous les boutons sauf un juste en dessous de mes seins. Ensuite, j'ai étiré le haut du tube alors qu'il glissait le long de mes jambes. Je me suis regardé dans le miroir et j'ai décidé que j'allais devoir faire attention, très prudent.

"Tu as enfin fini, fille nue?"

"Oui Maître."

Ethan m'a emmené dans un bon restaurant où nous avons pris un bon repas, le seul problème était de marcher aller-retour. À chaque pas que je faisais, la « jupe » remontait, exposant mes fesses et ma chatte. Sur le chemin du retour vers ma chambre, Ethan m'a dit de laisser la «jupe» pour faire ce qu'elle voulait et j'étais contente qu'il fasse noir car elle atteignait mes hanches au moment où nous étions à mon étage. Heureusement, aucune des autres filles n'était dans le couloir.

Dans ma chambre, Ethan m'a dit de me mettre nu et que c'était l'heure de la punition.

"Voulez-vous me baiser d'abord s'il vous plaît Maître, j'ai vraiment besoin de jouir."

Il m'a ignoré, préférant se diriger vers un sac à dos qu'il avait apporté dans ma chambre plus tôt et qu'il avait laissé là pendant que nous sortions. Il m'a dit de lui tourner le dos et de mettre mes mains derrière mon dos. Avant de réaliser ce qui se passait, mes poignets étaient menottés.

"Que faites-vous Maître?" J'ai demandé.

"Je te prépare pour ta punition."

"Oh."

Ensuite, Ethan a sorti un collier et une laisse, a mis le collier autour de mon cou et y a attaché la laisse.

"Allez, fille nue, allons-y."

"Quoi; nous ne pouvons aller nulle part avec moi comme ce Maître.

"Oui nous pouvons." » répondit-il et tira sur la laisse.

Je n'avais pas le choix, je devais le suivre. Dans le couloir, une des filles nous a vu et a ri.

Ethan m'a conduit au bout du couloir et dans la cage d'escalier.

"Où allons-nous Maître?" J'ai demandé.

"Pour trouver un public."

"Quoi, non, tu ne peux pas."

"Je peux et je le ferai, tu dois apprendre une leçon et quoi de mieux que de recevoir une fessée devant un public."

Je l'ai supplié alors qu'il me traînait presque dans un escalier et dans le couloir des garçons. Mes supplications ont été entendues par les garçons dans leurs chambres et au moment où nous sommes arrivés à la salle commune, il devait y avoir plus d'une douzaine de jeunes hommes qui nous surveillaient.

Ethan a tiré l'un des fauteuils contre le mur du fond et l'a tourné de manière à ce que le dossier soit face à la pièce, puis il m'a poussé dessus et m'a dit d'écarter largement les jambes.

J'étais un mélange d'ennuyé, d'embarrassé, d'humilié et d'excité. Puis il leva la main pour demander le silence.

«Cette fille, Dani, n'a été qu'une vilaine fille et je vais la punir. Elle doit apprendre une leçon. Juste au cas où vous vous poseriez la question, c'est la fille qui a utilisé la douche des garçons hier et aujourd'hui et elle l'utilisera désormais à la même heure tous les matins, donc si vous voulez aller regarder, faites-le. Elle peut même se masturber pour vous, mais n’osez pas la toucher tant qu’elle est à cet étage. Si vous le faites, vous devrez me répondre et croyez-moi, vous ne voulez pas de ça. Prendre une douche n’était pas son crime et je ne vous dérangerai pas avec les détails. Il suffit de dire que son crime mérite cette punition. Installez-vous confortablement les gars, vous êtes sur le point de voir les fesses d’une fille très rouge.

Dani, après chaque swat tu compteras les swats et après chaque swat tu diras à voix haute le numéro du swat et tu me remercieras. Est-ce que tu comprends?"

"Oui Maître."

Il y a eu quelques acclamations et j’ai essayé d’enfouir mon visage dans les plis du tissu de la chaise.

Puis ça a commencé. J'ai crié lorsque le premier coup a atterri sur mes fesses et certains gars ont applaudi.

"Un, merci Maître."

Il y a eu 9 autres coups dans un ordre relativement rapide et après chacun, j'ai réussi à dire à quoi Ethan s'attendait, mais la douleur était atroce et j'avais commencé à pleurer.

Ethan s'est arrêté pendant quelques secondes et il a commencé à me frotter doucement les fesses. Ses mains passèrent entre mes jambes et je sentis un doigt envahir mon vagin. J'ai haleté assez fort et j'entendais vaguement certains jeunes hommes parler, probablement de moi.

Puis Ethan a commencé à frotter sa main de haut en bas sur ma chatte. À ma grande horreur, j'ai réalisé que j'étais très mouillé et aussi excité que l'enfer. J'ai commencé à me demander comment cela était possible, mais mes pensées ont été interrompues par le onzième coup qui s'est posé sur mes fesses.

"Onze, merci Maître." J'ai dit.

Neuf autres coups sont tombés sur mes fesses et je dois dire que mes fesses ont dû être engourdies parce qu'elles ont commencé à me faire moins mal. Ethan s'est arrêté à nouveau après le vingtième et a commencé à me frotter les fesses.

Lorsque sa main a glissé jusqu'à ma chatte et a touché mon clitoris, un orgasme a explosé en moi. Il s'est construit toute la journée et a finalement explosé avec une grande force. C'était du bon travail que j'étais penché sur le dossier de cette chaise. Si j'avais simplement été debout, j'aurais été un tas froissé sur le sol.

Ce n’est que lorsque j’ai commencé à retrouver mon calme que j’ai pensé à notre public. Si mon visage avait pu devenir plus rouge, il l'aurait fait. Si j'avais pu être encore plus embarrassé, je l'aurais fait. Si j’avais pu être encore plus humilié, je l’aurais fait. Je voulais juste me glisser sur la chaise et disparaître dans les coussins ; mais je ne pouvais pas bouger. Je n’étais même pas sûr de pouvoir me lever.

Mais mon calvaire n’était pas terminé.

Lorsque les acclamations et les commentaires se sont calmés, Ethan a demandé si quelqu'un voulait l'aider. Sans surprise, presque tous l'ont fait et Ethan leur a dit de s'aligner et quand ils sont arrivés en tête de la file d'attente, ils pouvaient me donner 2 coups sur les fesses, puis les sentir pour voir à quel point il faisait chaud.

Oh mon Dieu, Ethan invitait tous ces jeunes hommes à me caresser les fesses, et sans aucun doute ma chatte aussi.

Mes larmes étaient peut-être sèches, mais j'étais toujours terrifiée et sous le choc total. Comment Ethan a-t-il pu me faire ça ? Comment pourrais-je le laisser faire ça ? Puis, au bout de quelques secondes, j'ai réalisé que je l'attendais avec impatience. Oh mon Dieu, je me détestais.

Alors que plus d'une douzaine de jeunes hommes, un à la fois, me donnaient une fessée puis me pelotaient les fesses et la chatte, j'étais toujours très ennuyé par Ethan, mais ma chatte en redemandait. Mes fesses avaient cessé de me faire mal et les coups n'avaient aucun effet sur moi ; mais les doigts qui tâtonnaient ma chatte avaient certainement un effet sur moi. À mesure que le nombre de doigts différents dans ma chatte augmentait, mon excitation augmentait également.

J'ai eu 2 autres orgasmes avant la fin. Alors que les choses commençaient à se calmer, j'ai entendu Ethan dire à tout le monde que le spectacle était terminé.

Ethan m'a dit de me tenir droit et c'était un gros effort pour le faire, d'autant plus que je ne pouvais pas utiliser mes mains. Je l'ai regardé en me souriant et j'ai fondu en larmes. J'ai posé ma tête sur sa poitrine et j'ai sangloté alors qu'il m'attirait vers lui.

Il m'a laissé pleurer pendant quelques minutes puis a repoussé mes épaules à bout de bras.

"Dis-moi Dani."

Les pleurs commençaient à cesser et j'ai dit :

«Je suis tellement en colère contre toi. Je ne t'ai jamais dit que tu pouvais me faire ça. Ça faisait très mal et je ne t'ai certainement pas dit que tu pouvais inviter des dizaines d'hommes à me doigter.

"C'est vrai, mais tu veux savoir ce que tu aimes et ce que tu n'aimes pas, n'est-ce pas ?"

"Oui mais …….. "

"Mais tu as apprécié ça, n'est-ce pas ?"

"Non, oui, bon sang, oui, je l'ai fait. Combien de fois ai-je joui ?

"Trois."

"Wow, 3 orgasmes

J'étais dégoûté de moi-même, comment diable aurais-je pu permettre que cela m'arrive mais Ethan avait raison, j'avais apprécié tout ça, l'embarras, l'humiliation, la douleur, les doigts et surtout les orgasmes. Je voulais frapper Ethan, mais à la place, je me suis mis sur la pointe des pieds et je l'ai embrassé.

"Merci", dis-je lorsque j'ai finalement rompu le baiser. "Je t'aurais serré dans mes bras mais mes mains sont toujours menottées derrière mon dos."

Ethan a souri et a répondu :

"" Et ils restent ainsi jusqu'à ce que je t'ai foutu la cervelle, fille nue. Les choses reviennent à la normale maintenant et je suis votre Maître.

"Oui Maître, où est-ce que ça se passe, putain ?"

Ethan ne m'a pas répondu, il m'a poussé sur l'un des canapés, a levé mes jambes haut et large et m'a emmené sur-le-champ.

C'était difficile d'entrer dans certaines des positions dans lesquelles Ethan essayait de me baiser parce que mes bras étaient menottés derrière mon dos et qu'une laisse suspendue à mon cou gênait, mais nous avons quand même baisé comme les lapins proverbiaux pendant des siècles. À mi-chemin, j’ai remarqué que quelques garçons du dortoir nous surveillaient, mais je m’en fichais. Au contraire, cela a poussé mon excitation d'un cran.

Quand nous avons finalement arrêté de baiser, nous nous sommes levés et avons reçu quelques applaudissements de la part des diplômés qui regardaient. Ethan s'est habillé et m'a ramené par la laisse dans ma chambre. Il y avait 2 filles qui revenaient d'une soirée et elles nous ont vu. L’une d’elles m’a demandé si j’allais bien et quand j’ai dit que j’allais bien, elle a répondu.

"Eh bien, Dani, je ne m'attendais pas à ce que tu sois intéressé par ce genre de choses, mais d'accord, peu importe ce qui fait vibrer ton bateau."

Je les ai entendus rire alors que nous nous éloignions, mais à ce moment-là, je m'en fichais.

De retour dans ma chambre, Ethan a enlevé les poignets et le col et m'a dit d'aller me coucher. Avant de partir, il m’a rappelé que je devais encore me doucher à 8 heures du matin dans la douche des garçons au premier étage.

Je me suis endormi une fille heureuse et bien baisée.

Lorsque l'alarme m'a réveillé, j'ai rapidement sauté du lit et j'ai regardé mes fesses dans le miroir. J'ai attrapé mes joues et elles ne me faisaient pas trop mal et le miroir m'a dit que même si mes fesses étaient encore assez rouges, il n'y avait pas de papules rouge foncé ni de croûtes de sang. J'ai décidé que je devais remercier encore une fois mon Maître pour cette merveilleuse soirée.

Quand je suis arrivé aux toilettes des garçons, j'ai décidé que j'avais besoin de faire pipi. Toujours un peu en confiance après le plaisir de la soirée précédente, j'ai décidé d'essayer de pisser dans l'un des urinoirs. En me souvenant de ce qu'Ethan m'avait dit, je me suis tenu devant un urinoir, j'ai écarté les jambes, j'ai plié les genoux et je me suis penché en arrière. Quand j'ai laissé échapper, j'ai été étonné de voir mon pipi gicler directement dans l'urinoir. Les 2 garçons qui me surveillaient aussi, l'un d'eux a dit :

"Putain d'incroyable. Je ne savais pas que les filles pouvaient faire ça.

L'autre dit :

« Génial, je dois demander à ma petite amie d'essayer ça. Pensez au temps qu’ils peuvent gagner dans les pubs bondés en allant aux toilettes pour hommes.

J'étais content de moi et je souriais en retournant à ma serviette et à mon sac de douche. J'ai ramassé le sac et je suis allé dans ma cabine de douche.

Les gars qui venaient me regarder me doucher n'arrêtaient pas de me dire de me retourner pour qu'ils puissent voir mes fesses rouges. Je l'ai fait mais je me suis rapidement retourné pour me retrouver à nouveau face à eux. Ce n’était pas mes fesses que je voulais qu’ils voient, c’était ma chatte et mes seins.

Douche, j'étais toujours heureux et confiant alors que je retournais dans ma chambre. En ouvrant la porte, j'ai vu qu'Ethan n'était pas là alors j'ai jeté ma serviette et mon sac et je suis allé dans la salle commune des filles.

Deux filles étaient là, l'une dans le coin cuisine se préparant un café. La fille s'est assise, Liz, et a dit :

"Bonjour Dani, tu as oublié quelque chose ?"

"Non, je viens juste de prendre une douche au premier étage et j'ai décidé que j'avais besoin d'un café."

"Alors c'est toi qui te douches dans les douches des garçons, Dani."

Emily, l'autre fille, a dit :

"On a pensé que ça pourrait être moi, il n'y a que 3 filles à cet étage qui se promènent sans vêtements et les 2 autres disent que ce n'est pas elles. Êtes-vous une sorte de nudiste ou d’exhibitionniste ? Allez-vous être Tami Smithers de cette université ?

« Qui est Tami Smithers ? » demanda Liz.

« Une fille qui a fait des stries et s’est fait prendre, elle a dû prétendre que sa religion était le nudisme pour ne pas se faire expulser. Elle a dû rester nue pour le reste de son cours.

"Wow," répondis-je, "je n'ai pas l'intention de faire des séquences mais je suppose que je suis une sorte d'exhibitionniste."

"Alors, est-ce que tu t'amuses en laissant les gars te voir nue ?" » demanda Liz.

"Oui, je le fais, n'est-ce pas?"

"Peut-être que nous devrions organiser une soirée 'soutenez Dani' où nous toutes, les filles, sommes nues et inviter un tas de gars." dit Émilie.

"Ça a l'air amusant," répondit Liz, "Alors tu prévois d'être nue tout le temps, Dani ?"

"Non, j'ai rencontré ce type et il me dit quand me déshabiller."

"Tu laisses un mec te dire quand te mettre nu?" Liz a dit : « N'est-ce pas un peu dangereux ? Je veux dire, il pourrait vous dire de vous déshabiller lors d'une conférence ou dans une rue animée. Est-ce que cela signifie que tu es également soumis ?

"Je pense que c'est peut-être le cas, j'aime bien quand il me dit de me déshabiller ou qu'il enlève mes vêtements."

"Tu l'as laissé te déshabiller, en public ?!"

"Ouais, c'est vraiment excitant."

"Ouah." Liz a dit :

"Wow," dit Emily, "Ce n'est pas ce type Ethan que je vois dans les parages, n'est-ce pas ? Certaines autres filles ont déclaré qu’il avait essayé de leur faire arrêter de porter des sous-vêtements.

"Oui, il est vraiment très gentil et il est très protecteur envers moi."

"Je parie que oui, tout homme qui trouve une fille prête à se déshabiller dans des lieux publics devrait la protéger. Est-ce qu'il te donne une fessée aussi ? Je veux dire, tu as les fesses rouges.

"Oui, il m'a donné une fessée hier soir, d'où les fesses rouges. Il l’a fait dans la salle commune en dessous, sous les yeux de nombreux garçons.

"Putain de merde, Dani, es-tu aussi une salope ?" » demanda Emily.

"Peut-être que j'ai joui quand il l'a fait."

« Tu as eu un orgasme devant un tas de garçons ? Wow, je ne pouvais pas faire ça. dit Liz.

"Je ne pensais pas pouvoir le faire, mais j'ai eu un orgasme 3 fois, la deuxième et la troisième fois, c'était lorsque les garçons me donnaient une fessée et me doigtaient."

"Putain de merde, Dani," dit Emily, "tu es une vraie salope, n'est-ce pas ? Mais vous avez certainement l'air heureux. Comment prends-tu ton café ? Asseyons-nous et tu pourras nous raconter tes petites aventures nues, tu m'as intrigué.

"Il n'y a pas grand chose à dire, le semestre n'a commencé que depuis peu et je n'ai rencontré Ethan qu'il y a quelques jours mais bon, je suppose que je ferais mieux de commencer par le début."

Nous nous sommes assis, moi totalement nu, et je leur ai tout raconté. Pendant que je parlais, 2 autres filles sont arrivées et en entendant ce que je disais, elles nous ont rejoint. Quand j'ai eu fini, Emily a dit :

"Faites passer le message les filles, nous allons organiser une soirée 'soutenez Dani' et toutes les filles doivent être nues."

En retournant dans ma chambre, je me demandais ce que j'avais peut-être commencé. J'imaginais tout un étage de filles nues et de mecs venant de tout le campus pour nous voir. Ensuite, j'ai imaginé toutes les filles de toute l'université se promenant et assistant aux cours et aux cours totalement nues. Wow, et si j'avais commencé quelque chose comme ça.

Ethan n'était pas là mais il y avait un texto sur mon téléphone de sa part me disant que j'avais bien fait hier soir et sous la douche ce matin-là. Il m'a également dit de garder le samedi libre parce qu'il m'emmenait faire du shopping.

J'ai regardé à nouveau mes fesses rouges et j'en étais fier, ainsi que de moi. J'ai essayé de réfléchir à des façons de montrer mes fesses rouges à beaucoup de gens, mais tout ce à quoi je pouvais penser était de porter une jupe trapèze courte et légère et d'espérer que ce serait une journée venteuse. J’ai regardé par la fenêtre et il n’y avait pas de vent.

Mettant ma déception de côté, j'ai trié ce dont j'avais besoin pour ma journée puis j'ai ouvert ma garde-robe. J'ai sorti un haut dos nu et la jupe trapèze à laquelle je pensais. En les enfilant, j'espérais que le vent se lèverait.

Alors que je me dirigeais vers ma première conférence, j'ai reçu un autre texte d'Ethan me rappelant de m'asseoir à l'avant et de ne pas croiser les jambes. J'ai souri sachant que c'était ce que j'allais faire de toute façon.

Le reste de la journée a été un peu ennuyeux, le vent ne s'est pas levé mais j'ai dû monter quelques escaliers et, d'après ce que j'ai pu entendre, des gars ont vu sous ma jupe, et oui, ils ont vu que je ne portais pas de culotte.

La soirée a également été assez ennuyeuse, je me suis déshabillée et j'ai continué mon travail puis je suis allée dans la salle commune. Il y avait quelques filles et quelques garçons qui me regardaient pendant que je me préparais à manger. J'ai entendu une des filles dire :

"Ne t'inquiète pas pour ses gars, c'est la nudiste du sol."

J'ai souri puis j'ai décidé de manger ma nourriture là-bas plutôt que de la rapporter dans ma chambre. Je l'ai fait et je me suis assuré de m'asseoir quelque part pour que les gars puissent voir mes jambes jusqu'à ma chatte chauve.

Je suis retourné dans ma chambre et je suis descendu.

Le lendemain matin, c’était une répétition de la douche de la veille, mais avec un public légèrement plus nombreux. Je n’avais pas de fesses rouges à leur montrer mais je ne pense pas qu’ils aient été déçus lorsque j’ai commencé à me frotter le clitoris devant eux. Je ne l'ai pas fait assez longtemps pour me faire jouir, mais je suis sûr que cela a fait faire des heures supplémentaires à l'imagination de certains gars.

J'ai reçu un autre SMS d'Ethan me rappelant où m'asseoir dans la salle de conférence et j'espérais que je n'en recevrais pas un avant chaque cours, il doit savoir maintenant que je choisis toujours un siège où je peux montrer ma chatte. Le conférencier. J'ai décidé de lui en parler.

Le texte me demandait également si je savais nager. J'ai répondu en disant que j'avais essayé pour l'équipe de l'école. Ensuite, je me suis demandé ce qu'il complotait, je me suis demandé si cela impliquait que je me déshabille devant beaucoup de monde.

Ce soir-là, j'ai reçu un autre texto me disant qu'il viendrait me chercher à 10 heures le lendemain matin (samedi) et que je devais porter juste une robe qui s'enlève facilement. J'ai souri, sachant que depuis que j'ai commencé à acheter mes propres vêtements, tout s'enlève facilement.

Il y avait plus de monde, y compris plus de gars, dans la salle commune lorsque je suis allé me ​​préparer à manger. Certaines personnes m'ont dit bonjour et d'autres m'ont simplement regardé nue. J'ai commencé à préparer ma nourriture et quand elle fut prête, l'une des filles, Tracey, m'a invité à rejoindre le groupe avec lequel elle se trouvait, comprenant 2 garçons.

Je les ai regardés, j’ai accepté qu’ils n’avaient pas l’air bizarres ou bizarres et je les ai rejoints. Tracey m'a présenté à tout le monde, sans même mentionner ma nudité, mais il était inévitable que la conversation aboutisse à un moment donné. Et c’est ce qui s’est produit.

"Alors Dani, depuis combien de temps es-tu nudiste?" » a demandé l'une des filles.

J'ai souri et répondu,

"Je ne me décrirais pas exactement comme une nudiste, mais plutôt comme une exhibitionniste et je l'ai découvert il y a seulement quelques jours."

"C'est à ce moment-là que tu as commencé à utiliser les douches pour garçons ?"

"Eh bien, je suppose, mais j'ai en quelque sorte été obligé d'utiliser les douches des garçons et j'ai découvert que j'aimais ça."

"Qui t'a forcé, est-ce qu'un garçon t'a traîné là-bas ?" » a demandé l'une des filles.

"Non, j'ai attrapé ce garçon Ethan et il m'a dit de le faire."

« Ethan, le même Ethan que j'ai vu marcher dans le couloir ?

"Probablement."

"Ce salaud m'a obligé à me déshabiller et à m'appuyer contre ma fenêtre pendant qu'il me baisait par derrière. Je suis sûr que les gens dans le bâtiment d'en face ont vu mes seins et ma chatte pendant qu'il me baisait.

« Et ça vous a plu ? » J'ai demandé.

"Eh bien oui, mais ce n'est pas le sujet, les gens pouvaient me voir."

"Mais cette connaissance n'a-t-elle pas rendu la baise meilleure ?"

"Eh bien oui, mais les gens pouvaient me voir."

"Je termine mon cas," dis-je, "peut-être que vous devriez toutes l'essayer, les filles. Je suis sûr qu'Ethan vous aidera.

"Et moi", a dit l'un des gars avec nous, "j'aiderai toutes les filles qui veulent se faire baiser."

Cela a suscité quelques rires et une des filles a dit :

"Aucune chance, mon pote."

Nous avons encore discuté puis je me suis levé pour laver mon assiette et je suis parti. Alors que je me dirigeais vers l'évier, l'un des garçons a dit :

"Joli cul Dani."

J'ai souris.

De retour dans ma chambre, j'ai vérifié mon emploi du temps et dit que j'avais une matinée libre. Je regardais juste dehors pour voir quel temps il faisait quand on a frappé à ma porte.

"Entrez." J'ai crié, sachant que ce ne serait pas Ethan parce qu'il ne frappe pas.

C'était Tracey.

"Salut Dani, tu as une minute?"

"Bien sûr, quoi de neuf ?"

"C'est cette histoire de nudité et d'exhibitionnisme, ça m'a en quelque sorte intrigué."

"Voulez vous l'essayer?

« Peut-être, voyez-vous, quand j'étais à l'école, je suis allé à une fête, j'ai bu de l'alcool et je me suis retrouvé nu. Le problème, c'est que je ne voulais plus me rhabiller et je suis resté nu pour le reste de la fête. J’ai vraiment aimé être nue quand tout le monde était habillé.

"Et y a-t-il d'autres choses qui vous ont fait penser que vous aimeriez recommencer ?"

"Eh bien, j'ai appelé mon petit frère dans ma chambre un jour alors que mes parents étaient sortis et que j'étais nue, étendue sur mon lit et je l'ai laissé me toucher partout."

"Bon. Rien d'autre?"

"Quelques fois où mes amis et moi sommes allés au centre de loisirs, j'ai nagé avec mon soutien-gorge et ma culotte au lieu de mon bikini et le soutien-gorge et la culotte étaient légèrement transparents."

"Vos culottes étaient-elles des pantalons de grand-mère ou plus petites?"

« Des tongs. »

"Mignon. Rien d'autre?"

"Pas à quoi je puisse penser."

"Eh bien, j'ai fait quelques choses aussi." J'ai dit.

J'ai continué et j'ai dit à Tracey tout ce que je faisais et au moment où j'ai fini, Tracey était un peu plus détendue.

“So Tracey, you want to try a few things here, where there’s no parents around?”

“I was thinking about it but I don’t know where to start.””

“Tracey, will you trust me?”

"Pour faire quoi?"

“To help you show off that cute body of yours.”

“I guess so.”

“Stand up Tracey.”

Elle l’a fait.

“Take your top off, I can see that you don’t have a bra on.”

She did, and I saw her probable ‘B’ cup tits with cute, hard nipples.

“Now take your top back to your room then come back here.”

Tracey looked at me for a second then did as I told her.

Two minutes later she was back, smiling, topless and making no effort to cover herself.

“Now take that skirt off.”

Tracey unzipped it and it fell to the floor.

“And the thong.”

She did and I saw a small landing strip on her pubes.

“Now take those back to your room, collect your shower things and go and have a shower. When you are there don’t close the curtain and shave off every last pubic hair.”

“I, I, which bathroom?”

“Which one do you want to use?”

“I want to use the boy’s one but too I’m nervous and scared.”

“Okay, let’s not push it too far this time, use the girl’s one then tomorrow morning you can come to the boy’s one with me.”

“Phew, I was expecting you to send me to the boy’s one.”

"Demain. Now off you go.”

While she was gone I checked the weather and saw some sun and a few tree branches fluttering. I decided that I was going for a walk around the campus. I got out an appropriate skirt and a halter top, one that is tight but cut deep at the sides. When I’d bought it I’d put it on I pulled the sides to my breastbone and shaken my tits. They didn’t wobble much but I liked the way that I looked with them out.

When Tracey got back I looked her up and down. Her pubes were bald and I have to say that she looked quite cute.

“What time is your next lesson or lecture?”

“2 pm.”

“Good, fancy a coffee? Come on, lets go and make one.”

Tracey gulped then followed the naked me to the common room. There were only a couple of girls there and both of them just had a quick glance at us then got back to what they were doing. I put the kettle on and told Tracey to get some mugs out.

“Still happy?” I asked Tracey.

“I’m Good thank you, it’s not such a big deal is it?”

“No, what are you going to tell me to do next?”

“If I tell you you’ll have time to think of a reason not to do it.”

“Good point, I am still quite nervous.”

“That’s understandable, you’ll soon get used to it. Have you ever gone out in a short skirt and no knickers?”

“Yes, of course I have, don’t all girls do that at some point?”

“I doubt that, there’s still lots of prudish girls around.”

"Où êtes-vous allé?"

“Clubbing.”

“Ah, when it’s dark, the lack of light gives you extra courage.”

“Hmm. That makes sense.”

“Let’s go and sit on one of the sofas.”

We did and Tracey automatically crossed her legs, but I didn’t.

“Uncross your legs Tracey. There’s no point in being naked if you’re going to hide everything, even your pubes, and it isn’t as if there is anyone to see you anyway.”

Tracey thought for a second then uncrossed her legs.

We finished our coffee’s then started back to our rooms. As we walked along the corridor I said,

“Fancy going for a walk around the campus, it’s a nice day out there.”

“You’re not thinking of going like this are you?”

“No, I don’t think that the university is quite ready for that yet.”

“Can I have a look through your wardrobe Tracey, have a look to see what showing clothes you have.”

“Sure.”

We got to Tracey’s room and I immediately was jealous of her.

“Your windows looks over to another dorm block.”

“Yes, I have to keep my curtains closed when I’m getting changed and it’s dark outside.”

“Why?”

“So that none of the men that I’ve seen looking this way can see me.”

“I think that maybe you should consider leaving them open all the time. Let them see you like you are now, I’m sure that they’ll be impressed with you and you’ll definitely get some hot dates out of it.”

“Maybe, I’ll think about it.”

“Good, now where do you keep your summer dresses and skirts?”

I browsed through them and pulled out the shortest dress and a short A-line, thin skirt.

“I bought that skirt one day last summer when I’d been to the pub. I’ve never had the courage to wear it out in public.”

“Well today is your lucky day girl. Tops, have you got any sheer or totally see-through ones?”

“I’ve got a sheer black one that I sometimes wear over a black bra.”

“Let’s have a look, we may just have your outfit for a walk.”

“I wasn’t planning on wearing a bra.”

“And you won’t be.”

“Oh.”

The top was ideal and I grabbed them and walked to the door.

“Oh, and a couple of shopping bags and shoes.”

“Are we going shopping?”

“No, but put some books in the bags.”

When Tracey was ready I said,

“Come on, I thought that I knew what I was going to wear but I’m going to have to have a rethink now that I’ve seen what you’re going to wear.”

In my room I rummaged through my tops until I found a yellow see-through top. The skirt that I’d picked would do.

“Get dressed, we’re about to give some people a nice surprise.”

Just before we left my room I looked at Tracey the rolled the top of her skirt until it only just covered her butt, which was about the same length as mine.

“I can’t go out like this Tracey.”

“Why not, I’m going like this.”

“But you’re used to being nearly naked out in public.”

“And you will be soon.”

“Oh my gawd, I’m really going to do this.”

When we were both dressed, and each of us had 2 shopping bags with something in them, we set off. As we walked down the stairs Tracey said,

“I feel naked, I can hardly feel these clothes.”

“That’s the idea.”

Outside I was happy that it was a bit breeze. I knew just where we were going to walk and with a shopping bag in each hand the potential was good.

“I feel so naked.” Tracey said.

« Vous vous plaignez ?

“No, I guess that I want to do this. It will get me used to wearing next to nothing then I guess that I can progress to a bit of flashing another day.”

I smiled and hoped that Tracey was going to jump in at the deep end. After about 50 metres Tracey said,

“I still don’t see why we are carrying these bags.”

“Trust me Tracey, and look straight ahead or at my face, DO NOT look down.”

“Err okay.”

We kept walking and I could see that Tracey’s skirt was fluttering all over the place and I assumed that mine was too, my skirt was made of a slightly lighter material so it should have been.

“Can you feel your skirt on your legs Tracey? No don’t look.”

“I haven’t felt the skirt since we walked outside, I feel like I’m bottomless.”

“You’re not, you’ve got a skirt on that’s long enough to cover your butt and your pussy.”

“I hope so.”

I smiled and very shortly we arrived at the place that I wanted to be, the main university reception building with all the statues and a fountain out front. There was, as usual, a lot of people walking around as most of the other building form a circle around the main one. The thing is, because of the layout and design of the buildings, when it’s windy, the wind whistle around the area like a micro tornado. I’d discovered it the first couple of days that I was there and given a few people a pleasant surprise.

I smiled again as I felt the stronger wind on my face. I wasn’t looking but there was a good chance that both our skirts were well above where they were designed to be.

“Wow, it’s breezy around here.” Tracey said, “I hope that my skirt is staying in place, I wish that I could feel it, I can’t even use my hands to check it.”

“Relax Tracey, you’re good.”

We got to the other side of the ‘square’ and went where I knew that the wind would be calmer.

“Tracey, look at me.”

“Oh my gawd, your skirt is up around your waist, I can see your slit.”

“So is yours Tracey and it’s been like that for a couple of minutes. No Tracey, leave it, gravity will take care of it in due course.”

“You mean I’ve been flashing all those people and I didn’t even know it.”

“Yep.”

“Oh my gawd. Oh my gawd.”

We walked about 100 metres with Tracey looking down at her skirt which had fallen back down but was still fluttering about.

“Right Tracey, round 2, you’ll know this time but don’t you dare look down, eyes straight ahead all the time.”

"Je suis stressé."

“I am a bit as well, but we can do it. Come on.”

We did, and I spotted a few people looking our way, I guessed that mother nature was helping us. I also took a quick look at Tracey and saw her skirt around her waist. I was happy, both for me and for Tracey.

Out the other side again I tried to think of another place that I could take Tracey where I’d known that I’d ‘accidentally’ put on a show before. The only place that I could think of was the shopping centre in town, the escalators had given me some pleasure, but we didn’t have the time to go there.

“How are you holding up Tracey?” J'ai demandé.

“Okay I guess, I’m still shaking but I’m really pleased that I did it, thank you Dani.”

“I’d love to take you into town for some more fun but I haven’t got the time right now. Some other time if you’re still interested.”

“Hell yes, whenever you’re ready Dani.”

“In the mean time how about going back to the dorm and getting naked again. We can hang around in the common room and hope that some boys come to visit one of the girls.”

“That’s a bit obvious, but what the hell, why not?”

“And set your alarm for 7:45 am tomorrow, you and me are going to shower in the boy’s showers.”

“Hmm, I’m sure that I’ll be wet in more ways than one. Is your pussy all wet now Dani?”

“My pussy has been dripping since I dried myself after my morning shower.”

“I’m pleased that it isn’t just me.”

“No Tracey, it isn’t just you, I’ve been as horny as hell since I first got naked outside my room. I’m really pleased that I met Ethan, he’s been pushing me to go further and I really love it. Did you hear that he fucked my brains out after him and all the boys spanked me in the first floor common room?”

“That was you, I heard about the spanking but not the fucking, were the boys watching you?”

“A few of them.”

“Wow, fucked with people watching, that’s always been one of my fantasies and now it’s happened to my new friend not me.”

“If your interested Ethan may be able to organise something for you.”

“Sounds good, would it be just me or both of us? I’d prefer it if it was both of us. And would it just be flashing or fucking. I want both, but not the spanking, I can’t stand pain, I’m even scared of needles at the doctors. I don’t want a full-time relationship but us girls have needs.”

“Yes we do. I don’t want a full-time relationship either, maybe in 10 years or so, but definitely not now.”

“Me too.”

“I’ll talk to Ethan.”

“Thanks Dani.

We got back to the dorm and our rooms. Thirty seconds later I walked to the common room only to find a girl and a boy there playing on one of the Xbox machines. They didn’t see me and I went and sat on a sofa. Twenty seconds later Tracey came in and saw the couple.

“I wasn’t expecting anyone else to be here.” Tracey said.

“Neither was I but what the hell. ….. Are you starting to relax a bit? Are you getting used to being naked in public?”

“A bit, but I’m still as horny as hell.”

“I thought so, your nipples are hard and it’s not cold in here.”

“So are yours Dani.”

“And I’m as horny as hell as well. I’m going to have to buy a dildo or a vibrator.”

“Me too. Maybe we could go and find a shop that sells them together.”

“Or we could go online and see what we can find?”

Just then we heard the sounds of the girl on the Xbox being victorious then they both got up to leave. When they saw us the boy said,

“Fucking hell, I didn’t see those 2 here. Are there often naked girls in here?”

“It is the girl’s floor so you’ve got to expect these things.”

“Can I come and visit you more often Claire?”

When they’d gone both Tracey and I laughed then I told her that we were going to my room to get on the internet to see what we could find.

We did, and what a choice. We were really spoilt for choice but we both decided on an Ohmibod remote controlled vibrator. They cost a lot of money but we both reckoned that they could be a lot of fun. I suggested that we both let Ethan have access to them via his phone and Tracey liked that idea.

When we’d ordered them I looked at the time and realised that I had to get ready for my lesson so Tracey left with a promise to meet me in the corridor at 8 am.

I got ready and put the same skirt and top on that I’d gone for a walk in. I was going to walk to the lesson via the main uni entrance, I wanted some more people to see my pussy and butt.

Ethan came round that evening and the first thing that he said was,

“What have you got that could pass as a bikini?”

“Wow, err hang on a minute Master.”

I delved into my clothes drawers and brought out a few thongs and a couple of bras that I never intended to wear again.

“Try them on naked girl.”

I started, swaying my hips about as I did so, I wanted to tease him a bit but he wasn’t having any of it.

Ethan selected a bra that has soft, mesh cups that is see-through and shows the bulges of my nipples. It also has strings, not the horrible, conventional fastenings. It was my favourite at school because of those qualities. He also chose a thong that is also see-through mesh. When I’m just standing there you can see that front of my slit and if I open my legs I may as well be naked. I liked wearing that one at school under my short skirts.

“Why do I need these Master?”

“We’re going swimming, the university pool.”

“Okay, any special reason Master?”

“Yes, a few of my mates have reserved it for an hour and they need a girl as an incentive to score and I volunteered you.”

“Oh, okay, I guess that I’ll enjoy that, why a bikini, I would have thought that they’d have preferred me to be naked Master.”

“They do, and you will be, it’s just that the pool is across the leisure centre and to use the pool you have to walk through reception and round the big pool.”

“Right, so how does this incentive thing work Master?”

“Simple, it’s water polo and when a guy scores he gets to use you in the water until someone else scores then you’re passed over to the new scorer.”

“So I’ll get fucked under water.”

“Don’t you want to try new things naked girl, I can easily find another girl.”

“No, no, I love trying new things, it’s just that I hadn’t thought of that before Master.”

“Right, bikini off, dress on, grab a towel and let’s go.”

Ten minutes later we were walking into the universities leisure centre. There were separate changing rooms, unfortunately, but I was soon stood outside them men’s changing room wearing just the see-through bra and the see-through thong.

For some unknown reason it took Ethan ages to appear and when he did he was with 5 other guys. All 5 of them looked me up and down and all 5 of them came out with both complimentary and rude comments.

Ethan led the way, followed by me then the other 5. I guessed that they all wanted to look at my ass and imaging what they were going to do to me. Me, on the other hand, was looking around, at the place, and to see if anyone was looking at me.

We even had to, I think, pass the squash and badminton courts and Ethan turn and told me that he would be taking be to those as well. I imagined me playing both squash and badminton totally naked and with an audience.

We arrived at the small pool and the guys locked the door behind us. I guessed that they didn’t want anyone to see them fucking me.

“Bikini off naked girl, and get into the water.”

I did, with all of the guts watching me, then I dove in. It wasn’t as cold as I expected.

The game soon started and I watched the 3 a side game until someone scored. The lucky guy swam over to me with a grin on his face.

Has anyone out there ever tried fucking in 2 metre deep water. Well none of those guys, nor me, had and those guys tried every way that they could think of but the only way that they could get their cock into me was if they were underwater and pulling me down onto them and by the end of the game no one had cum, not even Ethan who was quite forceful in trying to pull me onto him to the extent that I was gasping for breathe most of the time.

The result being that they they only managed to be inside me for a few seconds before the game ended.

Ethan decided that I would bend over beside the pool and hold my spread ankles for each of them to fuck me, in the order that they scored, before we got out of the pool.

He didn’t even thing about the big windows but I never saw anyone looking in.

I left that pool with 6 lots of man cum seeping out of me. The other thing was that Ethan told me to walk back to the changing room carrying my thong and bra.

As we walked through the big pool and the badminton and squash courts, I kept looking around to see if anyone was looking at me but, amazingly, I didn’t see anyone.

All was good until we got to the reception area where a middle-aged man shouted,

“Excuse me young lady but you can’t walk around here like that.”

As he walked over to us Ethan spoke,

“Why not, she’s not harming anyone and everyone here is over 18.”

“That maybe true but we can’t have naked girls wandering around the place. It’s against the rules.”

“Show me the rule that says that girls can’t walk around naked.”

“Right, come with me.”

We all followed the man into a little office where the man opened a desk drawer and started looking through the pages of a booklet that he got out. After a minute or so Ethan said,

“So you can’t find a rule then, I guess that you’ll just have to get used to seeing her naked, because we will be coming here on a regular basis.”

“But, but. …”

“But nothing. No rule banning nudity so expect nudity. Maybe us men will start walking around her naked as well.”

“No, please don’t.”

“Okay, just girls then. Maybe we’ll put up some posters telling everyone that it’s okay for girls to be naked in the leisure centre.”

The man knew when he was beaten and he just quietly said,

"D'accord alors."

This time it was the Ethan waiting for me outside the changing room as I had to wash and dry my hair.

When we got back to my room I told him about Tracey, and what we had done.

“Good girl naked girl, recruiting other girls for me to fuck. I’d fuck you as a reward right now but those guys cum will still be leaking out of you. Are you taking her to the showers in the morning?”

“Yes Master, but Tracey doesn’t like pain so she doesn’t want to do anything that involves pain, is that okay Master? And ‘yes’, she will be taking a shower with me tomorrow.”

“I’ve been thinking about that, tomorrow go up to the third floor then alternate each day between first and third floors. That way more guys will get to see you, and that Tracey girl.”

“Yes Master.”

“I’ll be back at 10 am tomorrow to take you shopping. Don’t forget to wear something that comes off in seconds.”

Then Ethan turned and left.

Articles similaires

Le Dragon (S)Couches V. 1 Ch. 02 (La Sorcière)

La sorcière * * * * Ma très chère Tessarie, Je sais que les temps sont durs en ce moment, mais sachez que j'ai fait de mon mieux pour que vous vous retrouviez dans un endroit sûr. Les terres humaines sont accueillantes pour notre espèce et même si elles ne sont pas dignes de confiance, je ne doute pas que vous serez bien traités et accueillis à bras ouverts. D'après ce que nous savons d'eux, ils évitent la magie, alors soyez prudent si vous choisissez d'exercer vos pouvoirs. . . L'accident aurait pu être pardonné s'il n'était pas si répandu, mais...

2.5K Des vues

Likes 0

Hors Limites Colocataire Pt. 3

Vue. La chaussette rose, pressant presque dans mes yeux. Il faisait sombre, mais après cet après-midi, je savais trop bien qu'il y avait des empreintes sales des orteils et de la plante des pieds dans une légère nuance de brun. Toucher. La voûte plantaire de Shiann, touchant mon nez. Les orteils contre mon front, se tortillant légèrement. Le talon, cognant mon menton plusieurs fois alors qu'elle descendait légèrement du canapé vers moi. La sensation d'un tissu légèrement usé, quelques lambeaux de coton qui s'étaient détachés du tissage de coton serré de ses chaussettes. Sonner. « Prouve-le. Prouve que tu n'es pas...

2.4K Des vues

Likes 0

Rentrer à la maison gay...

Rentrer à la maison gay… (Episode 2) Mon séjour chez l'oncle Donnie était enfin terminé. Nous avions eu des relations sexuelles sauvages exceptionnellement sensuelles presque tous les soirs. J'étais triste de devoir partir, mais j'étais également ravie d'explorer mes nouvelles connaissances sexuelles sur un garçon de mon âge. J'étais sûre de ma sexualité maintenant. Je suis gay! Il restait encore beaucoup d'été et ma troupe de scouts avait plusieurs voyages que j'attendais avec impatience. Il y avait un garçon de 2 ans plus jeune que moi avec qui j'aimais bien côtoyer lors des sorties. Son nom était Bobby, 15 ans, mince...

2.6K Des vues

Likes 0

Chérie partie 3

Dans cette partie, j'ai changé mon style de contorsion. PS J'aimerais savoir qui est votre fille préférée alors n'hésitez pas à commenter. 'Toc Toc Toc' John se réveilla en sursaut pendant un instant, oubliant où il était. Puis il l'entendit à nouveau. « Knock » « Knock » « Knock » mais cette fois, il était accompagné d'une voix douce et salée, « room service ». C'était Rose. John retira les couvertures de sa tête à temps pour la voir ouvrir dans sa tenue de femme de chambre avec un plateau de crêpes et de sirop. Voyant que John était debout, Rose fit un de ses sourires alléchants et...

2.4K Des vues

Likes 0

RUNAWAY Chapitre 19

Elle s'est réveillée quand elle l'a senti arrêter le camion, heureuse qu'elle ne soit pas encore dans son cauchemar et après avoir regardé à travers le pare-brise, elle a vu qu'ils étaient à nouveau dans une autre aire de repos. Je vois que tu es réveillée Belle au bois dormant. C'est l'heure d'une pause, de fumer et de quelques heures de sommeil, tu ne penses pas Senorita demanda-t-il ? Bien sûr approuva-t-elle avec un bâillement. Ils sortirent tous les deux du camion et elle se dirigea vers les toilettes pour femmes pour une pause pot. Quand elle est revenue, il avait...

2.9K Des vues

Likes 0

Déménagement de meubles

Avant de commencer, je veux commencer par me décrire. Je suis un garçon de 17 ans en pleine forme. J'ai de longs cheveux blonds que je laisse pousser jusqu'à ce qu'ils couvrent presque mes yeux. Je mesure environ 6' 3 et j'ai une très grosse bite. Et à cause de cela, je ne suis pas vierge. En fait, je pense que j'ai baisé toutes les filles de mon lycée. J'ai sonné à la porte, puis j'ai déplacé nerveusement mes pieds. Au bout d'un moment ou deux, la porte s'ouvrit. Debout là, il y avait la fille la plus chaude que j'aie...

2.4K Des vues

Likes 0

Fabrication d'un homme endommagé partie 1

La fabrication d'un homme endommagé • C'est ma premiere histoire. La première partie aura peu ou pas de sexe car je vais commencer par une histoire basée sur ma vie. Les événements sur lesquels je vais écrire me sont arrivés. Les noms seront changés pour protéger les moins innocents. Je passerai à la fiction lorsque la vengeance commencera, mais je ressens l'histoire ou l'histoire, peu importe ce que vous appelez, il est important de comprendre d'où vient le personnage principal. Maintenant, voici la question de savoir s'il sera bon ou mauvais alors qu'il se venge de ceux qui l'ont blessé. L'enfance...

2.6K Des vues

Likes 0

Ce que vous souhaitez

J'ai 25 ans, j'ai récemment terminé mes études de droit et je travaille des heures ridicules en tant qu'associé junior dans un cabinet de taille moyenne spécialisé dans le droit des assurances. Le salaire est assez décent, mais le travail est fastidieux. Sans Kaitlyn, j'aurais arrêté il y a des mois, mais elle illumine mes soirées et rend la corvée hebdomadaire tolérable. Nous nous sommes rencontrés à l'université, sommes tombés amoureux et nous nous sommes mariés lorsque nous avons obtenu notre diplôme. Puis une faculté de droit pour moi et une maîtrise en éducation pour elle. Elle a 23 ans et...

2.4K Des vues

Likes 0

Ceinture biblique - Partie 3 (FINALE)

«Je vais dans un camp chrétien», a annoncé Anne au petit-déjeuner un jour, environ deux semaines plus tard. Nos visites nocturnes étaient toujours en cours, mais plus nous continuions, plus j'étais résolu à ce que cela s'arrête. J'ai répondu à ma sœur en m'étouffant presque avec mes Cheerios, mais j'ai réussi à le couvrir d'une toux. Si j'étais vraiment le bon gars que je voulais être, ma première pensée aurait été de m'inquiéter de la façon dont elle allait survivre sans accès à sa dépendance, mais honnêtement, ma première inquiétude était de savoir comment j'allais survivre sans sexe pendant une semaine...

2.4K Des vues

Likes 0

Garde d'enfants avec Tara pt.2

Alors, j'étais là, debout dans la chambre de ma meilleure amie, ma bite semi-dure toujours dans sa main, un peu de mon sperme encore sur ses lèvres et sa langue. J'avais l'impression que ma force vitale s'était transformée en sperme et avait été aspirée hors de ma bite d'un seul coup. Et pourtant, j'en voulais plus. Elle venait de me faire la pipe la plus incroyable de ma vie, et maintenant je voulais lui rendre la pareille. Elle s'allongea sur le lit, glissant hors de sa culotte qui était déjà trempée d'impatience, me donnant la première vue complète d'elle nue. Ses...

2.2K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.