L'éveil de Lisa Chapitre 5

684Report
L'éveil de Lisa Chapitre 5

Lisa se bat pendant ses cours du vendredi en prévision du week-end où elle n'aura pas à porter de vêtements pendant deux jours entiers. Une grande partie de ses réflexions porte également sur la sensation d'être regardée sans ses vêtements et surtout avec ses jambes écartées, exposant sa jeune chatte à tous les yeux. Alors que son père qui regarde est très excité, elle se retrouve parfois à souhaiter que d'autres la regardent également. Ses fantasmes récents l'ont même sur une scène de concert, complètement nue et se masturbant devant une énorme foule d'hommes étranges. Ces pensées remplissent tellement son esprit qu'à la fin de la journée, sa culotte semble avoir fait pipi dedans.

Lorsqu'elle descend du bus au bout de sa longue allée, elle est très excitée. Après que le bus se soit éloigné et qu'elle ait parcouru quelques mètres, elle s'arrête et regarde autour d'elle. La propriété est fortement boisée avec quelques sous-bois et elle descend de l'allée et se promène un peu dans les bois, surveillant la zone au fur et à mesure que les voitures passent sur la route. D'où elle se tient, on pourrait la voir si quelqu'un regardait attentivement dans les bois, mais conduire un véhicule en mouvement minimiserait ce risque. Sentant sa culotte continuer à se mouiller, elle décide de faire un rapide test.

S'agenouillant un peu, elle enlève tous ses vêtements. Ses mains tremblent alors qu'elle se déshabille en plein soleil à moins de 30 pieds de la route principale. Une fois nue, elle se lève lentement et commence à s'éloigner de ses vêtements. Plus elle s'éloigne, plus elle devient excitée. Puis elle remarque un rocher qui lui permettra de s'asseoir. Ce faisant, elle voit un chemin dégagé vers la route, mais avec de gros buissons à gauche et à droite. Cela signifie qu'une voiture passant sur la route, si l'on regardait directement par la fenêtre, pourrait pendant un instant voir sa forme nue, mais s'approcher de l'une ou l'autre direction serait obscurci.

Excitée, Lisa se penche en arrière et écarte les jambes. Elle regarde passer les voitures. Elle note que la plupart d'entre eux ne sont occupés que par un chauffeur. Elle se penche entre ses jambes et commence à caresser sa chatte très humide et en même temps regarde en arrière vers l'endroit où ses vêtements sont encore posés - à au moins 50 pieds de distance. Se sentant si nue et si exposée, mais avec juste assez de protection, ses doigts dansent sur son clitoris de plus en plus vite. Elle pince et serre ses seins en herbe avec l'autre main. Bientôt, elle est allongée sur le rocher, les doigts frottant sa chatte et gémissant assez fort. Elle commence à imaginer des hommes la voyant passer sur la route alors que, dans son esprit, tous les buissons disparaissent et elle s'imagine dans un champ ouvert juste au bord de la route, exposée à la vue de tous. Cela ne prend que 5 minutes environ jusqu'à ce qu'elle éclate dans un orgasme très puissant, éjectant son sperme à au moins 5 pieds d'elle.

Il lui faut encore 10 minutes pour se remettre de son orgasme, tout en gardant ses jambes largement écartées. Enfin, sur des jambes légèrement bancales, elle se lève et retourne vers ses vêtements et son cartable et les rassemble. Elle décide de retourner à la maison à travers les bois, restant nue tout le long et ne sortant des bois que pour traverser la pelouse. Il y a une zone d'environ 15 pieds qui est entièrement exposée à la route, mais c'est assez loin, personne ne le remarquera ou ne le remarquera beaucoup. Entrant dans la maison, elle monte directement pour déposer ses vêtements et ses livres dans sa chambre et redescend alors que son père, autrement préoccupé, sort de son bureau.

"Lisa, tu es à la maison" Tom sourit vivement. Il s'approche pour faire un câlin nu à sa fille. « Je t'ai entendu entrer, mais j'étais au téléphone. Comment était l'école?" demande-t-il joyeusement.

Lisa et son père entrent dans la cuisine, bras l'un autour de l'autre pendant que Lisa raconte sa journée. Pas grand-chose à dire, mais elle finit par dire à quel point elle est heureuse d'être à la maison et d'être déshabillée. Tom, bien sûr, rit car il a été si heureux de ne pas porter de vêtements toute la semaine. Il prépare pour sa fille une collation légère et saine après l'école pendant que Lisa est assise sur la chaise, les jambes écartées.

"Papa?" demande Lisa.

"Oui ma chérie?" Tom répond.

« Puis-je te parler de quelque chose ?

Se tournant pour lui sourire, "Bien sûr, chérie, tu sais que tu peux."

"Eh bien, je ne sais pas trop comment le dire, mais tu sais comment on se regarde se masturber" demande-t-elle, légèrement nerveuse.

"Oui, je sais" répond Tom, toujours incertain de l'endroit où elle va.

"Eh bien, c'est vraiment excitant quand tu me regardes, mais je dois te dire quelque chose. J'imagine parfois que, euh, eh bien, il y a plus de gens que toi qui me regardent. Lisa sort enfin et se mord la lèvre inférieure en prévision de la réaction de son père.

Tom lui apporte le goûter qu'il vient de préparer et le pose devant elle, puis prend place. "Donc, vous devenez plus excité en imaginant qu'il y a beaucoup de gens qui vous regardent vous faire plaisir.
Lisa hoche la tête avec un regard nerveux sur son visage.

Tom considère cela un moment. "Lisa, ce qui vous passionne, c'est ce qu'on appelle l'exhibitionnisme. C'est quand quelqu'un aime se montrer de manière sexuelle pour un public allant d'un à plusieurs. "C'est un fétiche, mais pas inhabituel. Je l'ai même parfois moi-même, alors je suppose que vous y arrivez naturellement.

"Papa, euh, eh bien quand je suis descendu du bus, je suis allé dans les bois et j'ai enlevé tous mes vêtements. J'ai trouvé ce rocher qui avait une vue dégagée sur la route, mais des broussailles des deux côtés. Je n'ai pas pu m'en empêcher, papa. Je me suis masturbé en imaginant que tout le monde dans les voitures pouvait me voir comme si j'étais dans un champ. Je suis venu si fort quand j'ai fait ça. Lisa avoue nerveusement.

Tom était conscient du rocher auquel elle faisait référence. C'était le long de la limite de propriété et c'est pourquoi il y avait un couloir dégagé vers la route à des fins d'arpentage. Il savait qu'elle était assez en sécurité en faisant cela là-bas, mais il n'était pas impossible d'être vue, mais un tel incident serait très éphémère pour celui qui passait par là. Pourtant, il était inquiet.

"Lisa, ma chérie, je comprends parfaitement ce que cette exposition te fait ressentir. Comme tu peux être excité, mais bon, chérie, tu dois faire attention. Vous exposer ainsi pourrait non seulement vous attirer des ennuis avec la loi, mais aussi vous faire agresser. Il essaie de lui expliquer. « Si vous me promettez que vous ne ferez plus jamais quelque chose comme ça, j'essaierai de faire en sorte que vous ayez votre "exposition" sans tous les risques et que je sois également là pour vous protéger. Est-ce un marché ? » il demande.

Lisa le regarde, un peu de soulagement sur le visage. "Alors tu n'es pas fou ?"

« Eh bien, je suis un peu en colère. Plus comme peur, mais je comprends aussi. Chérie, s'il te plaît, si tu as des fantasmes, s'il te plaît, apporte-les-moi pour que je puisse te protéger. S'il vous plaît, comprenez que vous n'aurez jamais d'ennuis pour m'avoir apporté ces choses et je ferai tout ce que je peux pour vous aider.

Lisa se lève et fait un câlin à son père. « Je suis désolé, papa. Je promets que je le ferai"

"Eh bien, chérie, ce n'était pas si mal. Au moins, vous ne l'avez pas réellement fait dans un champ », rit Tom.

Lisa retourne à sa chaise pour terminer sa collation, se sentant beaucoup mieux maintenant. « Alors papa ? Que feriez-vous pour m'aider, euh à m'exposer sans risque ? » demande-t-elle curieusement.

Tom regarde ici, pas sûr de la réponse, mais pensant rapidement, "Eh bien chérie, je ne suis pas sûr, je n'y ai pas beaucoup réfléchi, mais je suppose que je pourrais peut-être trouver des gens qui ne s'en soucieraient pas regarder une jolie fille se masturber. Des gens en qui je savais que je pouvais avoir confiance. Il lui dit.

«Alors ils seraient comme réels? Je veux dire dans la même pièce ? demande-t-elle dans un mélange d'excitation et de nervosité.

"Eh bien, c'est une façon de faire", dit-il. "Il y en a peut-être d'autres, mais il faut que j'y réfléchisse un peu"

Satisfaite de cette réponse pour le moment, Lisa termine son en-cas et se lève de table. "Papa, je peux aller nager maintenant ?" demande-t-elle innocemment. Maintenant que l'heure d'été a commencé, Lisa n'est plus à l'école bien avant le coucher du soleil. Il ne reste que deux semaines avant la fin des cours pour l'été.

"Êtes-vous tous rattrapés par votre travail scolaire?" Tom demande d'abord.

"Oui. Nous commençons les tests mardi pour la fin de l'année. Elle lui dit.

"OK, mais dimanche, on commence à réviser, deal ?"

"Accord!" elle répond.

"Et seulement si je peux te rejoindre" ajoute-t-il.

Souriant brillamment comme n'importe quelle jeune fille le ferait, "J'espérais que tu le ferais", répond-elle.
Les deux se lèvent et se dirigent nus vers l'arrière. Sur la terrasse de la piscine, Tom attrape Lisa avec espièglerie et s'accroche alors qu'il saute dans l'eau avec elle. Ils remontent à la surface, Tom la tenant toujours, crachotant un peu de surprise, mais toujours heureux. Peau contre peau, elle se tord pour enrouler ses bras autour de son cou alors qu'il les nage jusqu'à la partie peu profonde où Lisa enroule ses jambes autour du torse de Tom, sa chatte contre sa bite. Elle sourit, rit puis lui fait un bisou sur les lèvres. Il sourit et l'embrasse en retour et ils commencent ce va-et-vient ludique, en faisant claquer des lèvres. Soudain, Lisa regarde son papa avec plus de sérieux.

"Papa? Peux-tu m'apprendre à embrasser comme pour de vrai ? Vous savez, comme le font les petits amis et les petites amies ? » demande-t-elle, ses questions maintenant moins hésitantes alors qu'elle se sent de plus en plus à l'aise pour demander ces choses à son père.
Tom regarde ses yeux pendant un moment, puis sourit : « Eh bien, je suppose que je pourrais t'apprendre. Tu veux dire comme des baisers français et tout ? » il demande des éclaircissements.

"OUI! C'est comme ça qu'ils appellent ça !" s'exclame-t-elle.

"OK, ma chérie, je peux t'apprendre ça. La première chose cependant est de savoir comment commencer. Je vais t'embrasser avec ce qu'on appelle un baiser à bouche ouverte. Lorsque vous ressentez ce que je fais, essayez de me le refaire en même temps. Il explique, puis se penche vers elle et commence à l'embrasser davantage avec les lèvres un peu ouvertes.

Lisa sent les lèvres de son père sur les siennes différemment de tous les baisers qu'il lui a donnés jusqu'à présent. Elle essaie de l'imiter et le fait assez maladroitement au début, mais papa est patient et persistant jusqu'à ce que leur baiser devienne bientôt un peu plus romantique. Lisa ressent la romance et sent également sa chatte légèrement picoter pendant qu'ils s'embrassent.

Quelques instants de baisers s'écoulent lorsque Lisa sent la langue douce et chaude de son père écarter un peu plus ses lèvres et se frayer progressivement un chemin à l'intérieur de sa bouche. Elle le sent explorer sa bouche et son baiser s'arrête alors qu'elle attend de voir ce que la langue de son père va faire. Il trouve sa langue et la feuillette, s'arrête, puis la feuillette à nouveau. Elle comprend l'idée et commence à retourner sa langue vers la sienne. Elle peut le goûter et elle aime ça.

Bientôt, la langue de Tom se retire lentement dans sa propre bouche. Lisa hésite un instant puis timidement, elle pousse sa propre langue dans la bouche de son père et essaie d'imiter ce qu'il a fait il y a un instant. Tom la surprend alors un peu quand il suce sa langue. Au début, elle recule, mais essaie à nouveau.

Elle rompt le baiser avec un sourire. "Ok, laisse-moi essayer de te sucer la langue maintenant" elle rayonne et l'embrasse à nouveau. Tom glisse sa langue dans sa bouche et Lisa essaie de sucer.

« Aïe ! Pas si dur que ça » s'exclame-t-il en reculant un peu. "aimant et doux" sourit-il avant de ramener ses lèvres sur les siennes. Elle réessaye et c'est mieux. Le stand là dans la piscine nue, ses jambes enroulées autour de la taille de son père alors qu'il la tient debout avec ses mains en coupe ses fesses nues et l'embrasse romantiquement. Lentement, Lisa acquiert des connaissances et améliore ses compétences à mesure que leurs baisers ressemblent davantage à un couple. Avec son niveau de confort, elle sent sa chatte picoter de plus en plus.

Quand ils rompent enfin, ils se regardent avec un peu de sérieux et de convoitise. Ils sont tous les deux excités et ressentent quelque chose qu'ils n'ont jamais ressenti auparavant. Aucun des deux ne se rend compte qu'ils tombent amoureux l'un de l'autre.
Tom laisse finalement Lisa glisser le long de son corps pour se tenir debout. "Eh bien, alors comment as-tu aimé ça?" demande-t-il, un peu rauque au début.

"Je veux vraiment en faire plus" répond-elle avec un sourire mais du sérieux dans la voix.

Elle baisse les yeux et voit son père en érection juste sous la surface de l'eau et sait que cela l'excite autant qu'elle. Elle s'approche un peu plus de lui et tend la main et prend doucement sa bite dure dans sa main et la caresse doucement. Puis prenant sa main avec l'autre, elle la guide vers sa chatte. Il comprend qu'elle veut qu'ils se masturbent en même temps.

Tom frotte doucement sa chatte alors qu'il se penche en arrière pour lui donner un autre baiser français. Alors que leurs lèvres et leurs langues s'entremêlent, il sent sa prise se renforcer sur sa bite et son bassin pousser dans son doigt. Ils s'embrassent plus fort et se frottent plus vite. L'eau éclabousse alors que leur tonalité devient de plus en plus intense et ils peuvent presque sentir l'orgasme l'un de l'autre approcher. Un instant plus tard, ils poussent simplement leurs lèvres fermées ensemble alors qu'ils commencent tous les deux à jouir. Pas le plus fort des orgasmes, mais différents et plus connectés les uns aux autres. Alors qu'ils commencent à se détendre un peu, Lisa baisse les yeux, tenant toujours la bite ramollie de son père. Puis elle voit son sperme flotter à la surface.

"Oh wow! Regarde, ça flotte ! dit-elle avec enthousiasme et la main de Tom s'éloigne de sa chatte. Elle rigole doucement alors qu'elle libère sa bite et commence à jouer un peu avec le sperme flottant et Tom regarde avec un sourire.
Quelques minutes plus tard, ils sortent lentement de la piscine pour se blottir sur la chaise longue. "C'était un peu différent" dit-elle doucement en posant sa tête sur sa poitrine ferme.

"Il y a beaucoup d'orgasmes différents, chérie. C'était juste un autre, mais c'était très bien… je pensais ! Tom répond.

"C'était vraiment, vraiment sympa" dit Lisa avec un rire doux et satisfait.

Tom et Lisa sont restés nus sur le salon pendant encore une heure environ, se caressant parfois doucement, doucement et amoureusement. Ils discutent un peu de rien de vraiment important car ils apprécient la sensation de peau contre peau et une nouvelle sensation dans leurs cœurs.

Ils somnolent pendant environ 15 minutes lorsque Lisa se réveille et se rend compte qu'elle doit faire pipi, mais étant si à l'aise allongée avec son père, elle ne veut pas se lever. Elle se souvient alors comment elle a fait pipi dans l'herbe et à quel point elle était chaude quand elle coulait le long de sa jambe. Une idée se forme dans sa tête et elle laisse aller un peu de pipi, juste pour expérimenter. La sensation est excitante pour elle et elle lâche un peu plus, cette fois même si elle gicle et atterrit sur la cuisse de Tom alors qu'elle a une jambe sur la sienne.

Tom se réveille et après un moment réalise ce qui s'est passé. Il la regarde et sourit alors que Lisa se mord la lèvre inférieure en se demandant s'il va se fâcher.

"Désolé!" dit-elle doucement

"C'est bon. Ça fait du bien ! Allez-y, laissez tout aller si vous voulez. Il dit enfin.

Lisa sourit largement et avec la permission de son père, elle se détend et libère son pipi dans un puissant jet qui éclabousse sa cuisse, ses cuisses et les recouvre toutes les deux de son nectar chaud et doré. La sensation est très érotique pour Tom et sa bite gonfle jusqu'à une semi érection jusqu'à ce que son flux s'arrête. Il se penche ensuite et tient sa bite droite et laisse échapper son propre jet de liquide chaud qui s'arc dans l'air et vient éclabousser les deux.

Lisa rigole un peu et tend la main pour en attraper, puis se frotte la peau. Tom dirige le flux pour qu'il monte et descende leurs deux corps. À la fin de son jet, ils sont tous les deux aussi mouillés que s'ils étaient repartis nager, mais cette fois, ils pissent l'un l'autre.

Lisa se pencha entre ses jambes et recommença à se masturber. Elle leva un genou vers le haut en trouvant son clitoris et le frotta lentement. Puis, se sentant obscène à cause de l'odeur de pipi, elle se lève, soulève les genoux de son père puis chevauche le bas de sa poitrine et s'appuie contre ses genoux vers le haut. Alors qu'elle se masturbe maintenant, elle atteint sous une jambe et commence à jouer avec son trou du cul et travaille lentement un doigt à quelques centimètres du visage de son père. Elle le regarde attentivement la regarder.

"Regarde papa, je me masturbe à la fois ma chatte et mon cul." lui dit doucement Lisa. "Je veux que tu me regardes jouir, papa. Je veux jouir pour toi. Elle commence à parler sale à son père, essayant de satisfaire l'exhibitionniste en elle. « Pouvez-vous vous regarder. Frottez-le, frottez cette petite chatte humide. Montre à papa comment tu peux te faire jouir. Tom lui répond, ses yeux allant de sa chatte et de son cul à son visage pendant qu'il parle. « Tu aimes montrer ta chatte, n'est-ce pas bébé ? Tu aimes que les gens voient à quel point tu peux être méchant » continue-t-il doucement.

« Oui, papa, regarde-moi. J'y suis presque », chante-t-elle doucement, en frottant plus vite et en baisant son trou du cul plus vite aussi. Soudain, elle se cambre vers son visage et commence à jouir, éjacule encore une fois et crie en éjaculant.

Après que le premier flux de sperme de petite fille ait frappé Tom au visage, il ouvre instinctivement la bouche pour les deux suivants, goûtant le sperme de sa fille.

Lisa se repose un moment avant de quitter son père et de se blottir à nouveau avec lui. Elle prend sa bite maintenant dure dans sa main et la tient juste pendant qu'ils s'assoupissent à nouveau

.

Articles similaires

Le Dragon (S)Couches V. 1 Ch. 02 (La Sorcière)

La sorcière * * * * Ma très chère Tessarie, Je sais que les temps sont durs en ce moment, mais sachez que j'ai fait de mon mieux pour que vous vous retrouviez dans un endroit sûr. Les terres humaines sont accueillantes pour notre espèce et même si elles ne sont pas dignes de confiance, je ne doute pas que vous serez bien traités et accueillis à bras ouverts. D'après ce que nous savons d'eux, ils évitent la magie, alors soyez prudent si vous choisissez d'exercer vos pouvoirs. . . L'accident aurait pu être pardonné s'il n'était pas si répandu, mais...

2.4K Des vues

Likes 0

De belles vacances

Que fait une femme dans la mi-trentaine récemment divorcée lorsque son lieu de travail a 2 semaines de vacances ? Et bien, partez en vacances bien sûr. Mon ex-mari était une personne autoritaire, il avait besoin que les choses se fassent selon son emploi du temps. Mais il m'avait mis à l'aise, je suppose qu'être avec quelqu'un de 20 à 30 ans fait ça. Mais je suis content que ce chapitre de ma vie soit terminé. Je pouvais voir les signes il y a quelques années et je pense que je voulais inconsciemment quitter le mariage de toute façon. Mais c'était...

2.1K Des vues

Likes 0

Ramassage Mystère Partie 2_(0)

Ramassage Mystère Partie 2 Cindy avait été un pick-up décontracté qui est devenu un coup d'un soir pour John, mais après son départ, il y avait un vrai vide dans sa vie. Puis il l'avait revu dans le défilé et avait découvert qu'elle était la fille de 17 ans du chef de la police et le sentiment de vide avait été remplacé par la peur. Puis à l'improviste, elle s'était présentée chez lui et lui avait dit qu'elle serait de retour dans quelques mois à ses 18 ans. John n'arrivait pas à la sortir de son esprit et il passa en...

2.4K Des vues

Likes 0

Maître veut, maître obtient

J'étais debout dans mon salon, portant les vêtements qu'il m'avait envoyés, des chaussettes hautes noires, un string noir, un soutien-gorge noir et une robe courte transparente jetée par-dessus, il adorait voir ce qui serait bientôt le sien. Mon maître serait de retour dans moins de dix minutes. Après la dernière heure de sms, il m'avait dit que ce soir je serais « partant » J'ai répondu à la porte et il est entré et s'est tourné vers moi alors que je fermais la porte, quand je me suis retourné, sa main est allée directement dans mes cheveux, en attrapant un gros...

1.4K Des vues

Likes 0

Secondes bâclées_(10)

J'ai enfin mes secondes bâclées, alors je demande à Toni de s'asseoir sur mon visage pour lui dire de pousser ce qui vient pendant que je la mange. Elle remplit tellement mon visage que le cou et la poitrine sont couverts de toutes les gouttes, je ne pouvais pas croire tout le sperme qu'elle avait encore stocké dans cette chatte, mais encore une fois, elle a reçu au moins 4 charges là-dedans. Elle se tortille sur tout mon visage alors que je suce son clitoris et lui lèche la chatte jusqu'à ce qu'elle explose et me gicle, maintenant je suis totalement...

885 Des vues

Likes 0

Mon mari ne sait pas_(0)

Salut tout le monde, eh bien c'est ma première histoire que j'écris sur mes expériences sexuelles et j'espère que vous apprécierez. Je m'appelle Kristy, j'ai 29 ans, je vis sur la côte nord de la Nouvelle-Galles du Sud, très petite seulement environ 5 pieds 2, j'ai des seins extrêmement gros pour ma taille, une belle petite chatte et un cul assortis, cette histoire parle d'une rencontre sexuelle je eu avec un gars avec qui je suis devenu ami alors que je travaillais pour une grande entreprise de vente au détail. Il était notre chauffeur-livreur et beaucoup plus âgé, au début de...

835 Des vues

Likes 0

La compagnie de Trois, mais Quatre est une foule...

J'attendais cette nuit avec impatience depuis un moment. En tant qu'enfant de 16 ans, toute occasion de passer du temps avec la prunelle de vos yeux était toujours accueillie avec enthousiasme et émerveillement. Sera-ce la nuit où nous passerons au niveau supérieur ? Combien de temps vais-je tenir ? J'espère vraiment qu'elle n'a pas ses règles... toutes ces pensées et ces questions se bousculaient dans ma tête alors que j'attendais avec impatience un texto de Brittany. Puis mon téléphone a sonné... Hey... (C'était la Bretagne) Quoi de neuf? Je sais que j'ai dit qu'on sortirait ensemble ce soir, et j'espère que...

780 Des vues

Likes 0

Mère et fille - Colocataires avec avantages

Il y a quelque temps, alors que mon travail n'allait pas si bien, j'ai décidé de louer les deux chambres d'amis de ma maison, pour un revenu supplémentaire. J'ai passé une annonce pour les deux chambres meublées et j'ai eu beaucoup de réponses tout de suite. Je m'attendais à passer par un long processus d'entrevue et de sélection. Il s'est avéré que j'ai trouvé mes locataires tout de suite. Les premiers répondants qui ont appelé et sont passés ont fini par louer les deux chambres. Le samedi après avoir reçu l'appel, ils sont passés. C'était une belle journée de printemps. Ensoleillé...

673 Des vues

Likes 0

Coincé avec la petite fille

CHAPITRE 1 Je vis dans un appartement dans une maison de deux familles. Mon propriétaire est une gentille vieille dame. On s'entend bien. Je l'aide à magasiner, à faire des courses et à faire de petites réparations et de l'entretien autour de la maison. Je regardais la télévision en fin d'après-midi quand j'ai entendu des coups frénétiques à ma porte. Une jeune fille, je suppose une adolescente, se tenait là. Elle était vêtue d'une longue chemise de nuit avec des chaussettes. Elle a dit que sa grand-mère était malade et qu'elle avait appelé le 911, puis-je l'aider ? Nous me précipitâmes dans...

706 Des vues

Likes 0

Across Eternity (L'Infini) Livre 3 - Chapitre 12

La chevalerie Après sa soirée sanglante, Noah n'était pas pressé de sortir des bains, et le fait d'avoir la chambre pour lui tout seul était une sérénité bienvenue. En outre, il allait bientôt retourner vivre sur la route, où les bains chauds étaient rares. C'était bon de le savourer tant qu'il le pouvait, ainsi que la sensation d'un uniforme frais. Il s'arrêta au réfectoire et attrapa du pain et une pomme, puis retourna à son dortoir, après avoir passé les dernières heures à convoiter la douceur de son lit comme une vieille flamme. Il semblait que dès qu'il fermait les yeux...

585 Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.