Pas une fille normale

737Report
Pas une fille normale

Mai était assise dans sa classe et finissait seule un examen ; le professeur était parti tôt pour prendre un vol pour ses vacances de printemps. Mai était une étudiante B en ce moment, mais les années précédentes, elle avait été une étudiante A presque tout le temps, elle repassait ce test pour pouvoir augmenter sa moyenne, entrer à l'université et parcourir les 9 mètres. Ses parents la soutenaient et lui faisaient suffisamment confiance pour qu'elle n'ait pas de couvre-feu et puisse faire presque tout ce qu'elle voulait, malgré certaines décisions passées indisciplinées. Ses amis lui ressemblaient, ils travaillaient dur, voulaient obtenir des notes élevées, la seule différence était qu'elle aimait sortir le soir et faire des choses amusantes. Cependant, elle était une personne quelque peu peu sûre d’elle et ne pouvait pas vraiment aimer faire ces choses à moins d’avoir quelqu’un avec elle. Sans petit ami à proprement parler et avec des amis enfermés, elle restait la plupart du temps à la maison et jouait sur son ordinateur, vivant par procuration en flirtant sur Internet tout en regardant des mecs sexy.
Un coup soudain à la porte la fit sursauter, alors elle se dirigea vers la porte pour voir de qui il s'agissait. Lorsqu'elle regarda par le judas, elle découvrit qu'il s'agissait de Jordan, une sorte d'ami à elle. Vous voyez, Jordan était le béguin de Mai depuis au moins la 8e année. Il était noir, mais pas vraiment noir, un peu comme un mélange donc il avait des traits de type blanc mais avec une teinte sur sa peau d'un gris brunâtre, ses yeux étaient d'un magnifique brun café. Il gardait les cheveux courts et il avait toujours le sourire aux lèvres. Jordan faisait presque partie de son cercle, il était intelligent et travailleur, mais il était pratiquement un Asiatique honoraire, tous ses amis étaient soit blancs, soit asiatiques. Ce n’est pas pour paraître raciste, c’est juste un terme d’affection. Ils n'étaient jamais dans les mêmes cercles, et cela énervait Mai sans fin tout en la faisant désirer tout le temps pour lui.
Elle ouvrit rapidement la porte pour le laisser entrer et demanda nonchalamment : « Hé Jordan, qu'est-ce que tu fais ici ?
Il parla loin d'elle, scrutant la pièce : « Je cherche M. Paik, savez-vous où il se trouve ?
Mai se rapprocha légèrement de lui pour pouvoir regarder son visage. "Non, il est parti tôt pour prendre un vol pour faire une pause, qu'est-ce que tu avais besoin de lui ?"
Jordan la regarda finalement en face, lui parlant directement : "Il était censé, euh, me donner quelque chose." Il a rompu son contact visuel pour se diriger vers le bureau de M. Paik.
Elle était légèrement confuse, il agissait plutôt drôlement, un peu nerveux pour une raison quelconque, un tic dans sa démarche, il était parti. "Jordan, ça va?" Il commença à ouvrir des tiroirs au hasard sur le bureau, à la recherche de quelque chose. "Qu'est-ce qu'il allait te donner exactement?"
Il se leva, triomphant de ses découvertes, avec un petit mais très plein sac d'herbe. Mai était stupéfaite ; elle n’avait jamais pris Jordan pour un drogué. "Ce Mai" Il s'assit sur la chaise de M. Paik et ouvrit le sac, donnant instantanément à toute la pièce une odeur d'herbe. Il se rassit sur la chaise, respirant l'odeur et paraissant détendu lorsqu'il se souvint de qui était là, "Oh, euh, Mai, ça te dérange si je..." Il fit un signe de fumer avec un regard quelque peu suppliant dans ses beaux yeux.
"Non, ça ne me dérange pas" Et ce n'était vraiment pas le cas, elle avait grandi toute sa vie avec ce genre de choses. En dehors de l’immédiat, tous les membres de sa famille le faisaient, sauf qu’ils devenaient très religieux à ce sujet et appelaient cela « participer » et toutes ces conneries. Cela ne la dérangeait pas qu'ils le fument, mais simplement comment ils se comportaient à propos de le fumer.
Jordan fronça le front de confusion : « Ça ne te dérange vraiment pas ? Tous ceux à qui j'ai demandé ont menacé d'appeler les flics si je ne m'en débarrassais pas. » Il a ri, « Haha, tu es vraiment cool Mai, tu sais ça ? Vraiment vraiment cool.
Bon sang, si je suis si cool, invite-moi à sortir avec toi ou quelque chose comme ça, crétin. Elle leva les yeux au ciel aux pensées qui lui traversaient la tête parce qu'elle savait que ce genre de choses n'arriverait jamais à quelqu'un comme elle.
Mai est née normalement, peut-être un peu lourde à sa naissance, mais toujours normale. Au fur et à mesure qu'elle progressait dans la vie, elle est devenue une enfant quelque peu maigre, aimant jouer et courir comme n'importe qui de son âge. Mais lorsqu’elle a atteint la puberté, elle a connu des poussées de croissance difficiles. Elle a grimpé d'un pied en 6 mois et a continué jusqu'à ce qu'elle atteigne la taille qu'elle a maintenant, mesurant 6 pieds et 2 pouces. Mai a également grandi, mais pour son malheur, pas de manière très proportionnelle. Elle a presque triplé de poids, gagnant plus de 150 livres, développant principalement ses intestins, ses cuisses et ses fesses. Ses seins ne voulaient tout simplement pas se joindre à la fête et n'ont atteint que des bonnets B. La seule bonne chose dans tout cela était que sa taille massive avait réparti un peu le poids, de sorte qu'elle n'avait pas l'air excessivement en surpoids, mais simplement un peu potelée, comme une couche de chaleur supplémentaire pour la protéger. À partir de ce moment-là, elle a traversé sa vie en croyant qu'elle était un être humain laid, sans jamais recevoir de premier baiser, sans jamais avoir de petit ami, sans jamais être invitée à un rendez-vous. Elle, qui avait 16 ans maintenant, commençait à s'accepter en tant que personne et commençait à s'accepter en tant que fille, une jolie fille en plus, avec un très joli visage mais un corps pas si joli.
Devenir elle-même signifiait se changer en elle. Elle a coupé la plupart de ses cheveux longs pour qu'ils soient juste en dessous de ses oreilles et a commencé à les teindre d'une couleur différente chaque mois. Elle s'est fait faire des tonnes de piercings aux oreilles et a commencé à acheter des vêtements qui lui permettraient de se sentir mieux dans sa peau tout en exagérant les bonnes parties de son corps. Elle travaille le maquillage, l'eye-liner et le mascara presque tous les jours pour montrer ses jolis yeux noisette. Elle est devenue une personne qu’elle aimait être la plupart du temps.
Elle retourna à son bureau pour essayer de terminer son examen, il en restait environ la moitié. Jordan s'est approché et s'est assis juste à côté d'elle. Du coin de l'œil, elle le vit sortir une pipe. J'ai essayé de me concentrer sur mon test. Je l'ai entendu allumer la pipe et inspirer. Se concentrer. Lui donnant un coup de coude, "Mai, tu veux essayer?" puis "Mdr, ça rime", il a fait un sourire maladroit. « Putain », pense-t-elle avant de prendre rapidement la pipe et le briquet et de prendre une profonde, profonde inspiration. Elle sent la drogue commencer à faire effet et elle sourit, rendant les deux à Jordan. Elle se leva de sa chaise et s'allongea sur le sol pour s'étendre, Jordan emboîta le pas et s'allongea à côté d'elle.
"Tu veux savoir quelque chose Jordan?"
« Toujours M » dit-il joyeusement avant d'allumer et d'inspirer à nouveau.
Elle a admis nerveusement: "Je n'ai jamais été embrassée auparavant, je n'ai jamais eu de rendez-vous non plus. N'est-ce pas triste ?
Jordan s'assit sur son bras, tenant sa tête dans sa main, il la regarda profondément dans les yeux et répondit doucement : « C'est l'une des choses les plus douces que j'ai jamais entendues. » Cette phrase avait tellement de conviction et d'honnêteté dans sa voix que elle le croyait complètement. Elle lui prit la pipe et le briquet, inhala et retint la fumée pendant un moment avant de la laisser sortir de ses poumons. S'allonger et mettre ses bras derrière la tête avant de pousser un soupir de contentement et de fermer les yeux.
-
Jordan regarda la magnifique fille en dessous de lui et, incapable de s'en empêcher, se pencha, l'embrassant doucement sur les lèvres.
-
Mai ouvrit les yeux pour voir les yeux café de Jordan à quelques centimètres des siens noisette ; elle les referma, croyant que c'était irréel. Elle sentit ses lèvres douces se séparer presque des siennes avant de finalement réagir et de commencer à lui rendre son baiser. Cela a commencé longuement et profondément, sentant les lèvres de l'autre s'ouvrir et leurs langues danser ensemble. Il avait un goût sucré et lui rappelait les jours heureux de l'été où elle pouvait s'amuser en s'allongeant dans l'herbe du parc lorsque le soleil venait de se coucher, créant des roses chauds, des violets et des oranges dans le ciel.
Elle pouvait le sentir bouger pour être sur elle, mais sans jamais rompre leur baiser. Lorsqu'il s'éloigna finalement, elle pouvait encore sentir la chaleur de ses lèvres sur les siennes. Ouvrant les yeux et voyant le sien au-dessus, son souffle se bloqua dans sa gorge la rendant sans voix. "Mai, tu es la plus belle fille que j'ai jamais vue de ma vie, et je veux être avec toi aussi longtemps que possible, veux-tu m'accorder ça ? Seras-tu avec moi?"
Alors, submergée par le bonheur, des larmes ont commencé à se former dans ses yeux. Toujours sans voix, elle montra son amour en levant et en baissant la tête pour rencontrer la sienne dans un baiser écrasant et émotionnel. Pendant qu'ils s'embrassaient, Jordan tenait son visage dans ses mains, utilisant ses pouces pour essuyer ses larmes, il rit, rompant le baiser. "Je suppose que c'est un oui?"
Mai rit également et retrouvant quelque peu sa voix, posa nerveusement à Jordan une question très importante : « Veux-tu… être avec moi ? Il a souri.
"Bien sûr Mai" Il s'assit un peu et commença à déboutonner lentement sa chemise à carreaux bleue, révélant le muscle en dessous. Mince et musclé, avec un ventre plat et un nombril fin. Elle tendit la main pour passer ses mains sur son corps, se sentant comme un muscle dur partout où elle souriait, quand elle passa ses mains sur ses mamelons, elle sentit un petit frisson parcourir son corps et ses yeux se fermèrent. Quand elle en eut fini avec lui, il tendit la main pour retirer sa chemise, mais elle lui attrapa les mains avant qu'il ne puisse le faire.
"Es-tu sûr de vouloir voir ?" Avec un pli entre les sourcils et des yeux presque tristes, elle exprima sa peur qu'il la rejette, la trouvant laide et intouchable.
Atteignant à nouveau son visage, il lissa son front et lui donna un petit baiser sur le front, la regardant dans les yeux, il parla réconfortant mais avec un air d'autorité, "Je me fiche de ce à quoi tu ressembles sous ta chemise, de ce qui compte pour moi. c'est juste être avec toi et toi seul. Bien?" Elle hocha la tête, rassurée. De nouveau, il attrapa le bas de sa chemise, le soulevant par-dessus sa tête. Il laissa échapper un soupir, et pendant une seconde Mai pensa que c'était un soupir de déception, mais quand elle regarda son visage, elle n'y vit pas de dégoût mais un air de joie bienheureuse. Cela la rendait si heureuse qu’elle faillit recommencer à pleurer. Avec un peu plus de confiance en elle, elle a courbé le dos pour passer sous son soutien-gorge et déclipser son soutien-gorge, montrant ainsi ses deux seins de la taille d'une poignée. Elle était tellement excitée par tout ce qui se passait ; ses mamelons sont devenus très durs et pointus.
Jordan a posé sa tête sur ses seins et les a léchés tous les deux avant de commencer à sucer doucement celui de droite tout en massant l'autre sein avec sa main. La respiration de Mai commença à s'accélérer alors qu'elle était allongée là avec Jordan jouant avec ses seins. Il est passé à l'autre sein et a donné le même traitement, mais avec des morsures un peu plus ludiques à gauche et plus de pincements à droite.
Après quelques minutes, il commença à descendre son ventre, traînant des baisers au fur et à mesure. Lorsqu'il atteignit son jean, il se tourna vers elle pour obtenir son approbation. Elle fit un petit signe de tête et il commença à déboutonner et ouvrir son pantalon. Bientôt, ils se retrouvèrent par terre à quelques mètres, avec ses sous-vêtements.
Mai gardait son espace privé propre, le rasant soigneusement une fois au moins une fois par semaine, heureusement, c'était hier, donc elle était complètement lisse. Il a embrassé l'intérieur de chacune de ses cuisses un peu larges avant de lui donner un petit coup de langue sur la chatte, de goûter rapidement avant de donner un long coup de langue humide partout. Elle frissonna de joie. Sa langue commença à sonder ses profondeurs tandis que son pouce frottait son clitoris de manière très agressive, l'envoyant presque par-dessus bord. Il s'écarta et se leva, la faisant gémir en signe de protestation.
Lui faisant signe des yeux, elle s'assit complètement nue et changea de position pour se mettre à genoux. Jordan déboutonna lentement son pantalon et l'enleva, ainsi que ses sous-vêtements, quand il se releva complètement, elle pouvait voir son membre massif, il était presque plus long que ses mains l'une sur l'autre, au moins 8 ou 9 pouces. et ¾ aussi large que son poignet. Il était circoncis et complètement en érection, et tout à fait beau alors qu'il se tenait devant elle dans toute sa gloire massive.
« Veux-tu… le toucher ? L'air presque nerveux, elle dut sourire.
"Je vais te faire mieux" Se penchant en avant, elle embrassa le bout de son membre et lui, soulagé, sourit. Bientôt, elle léchait toute sa longueur tandis que Jordan gémissait d'extase. Engloutissant la tête, elle commença à sucer doucement tout en passant sa langue dans et autour du petit trou de sa bouche.
Brusquement, Jordan la retira et la regarda : "Je n'en peux plus, s'il te plaît, s'il te plaît, oh s'il te plaît ?" il a supplié. Elle sourit, alors il la posa doucement sur le sol et se plaça au-dessus d'elle. La regardant dans les yeux, il demanda : « Tu es prêt ? Après avoir fait un léger signe de tête, il commença à la pousser lentement.
En le sentant entrer en elle, elle se demanda comment il s'intégrait en elle, il était si énorme. Bientôt, il s'approcha de son hymen, donnant une poussée rapide pour le briser, son visage se plissa de douleur et il s'arrêta de bouger, "Est-ce que tu vas bien ?" En scrutant son visage, elle commença à se détendre.
«Je vais bien, donne-moi juste quelques secondes de plus.» Environ une minute plus tard, elle a donné son accord et il a recommencé à bouger lentement. Quelques minutes après avoir touché son col, ce qui était une chance, il n'avait plus de longueur pour s'enfoncer en elle, donc ils s'ajustaient parfaitement, comme 2 pièces de puzzle. Lentement, il se retira et recommença, allant légèrement plus vite à chaque fois. Après environ 15 minutes, ils avaient un rythme fort, elle repoussait même pour répondre à ses fortes poussées.
Sans qu'elle s'en rende compte tout de suite, il avait mis ses bras sous elle et l'avait soulevée alors que son membre était complètement à l'intérieur d'elle et l'avait portée contre le mur où il l'avait poussée contre celui-ci et avait commencé à la baiser sans pitié. Mai cria de plaisir en enroulant ses jambes autour de son torse pour l'aider à la soutenir. Bientôt, ils gémissaient tous les deux sans relâche tout en se criant les noms si fort qu'ils étaient sûrs d'être attrapés.
"Jordan! Je vais jouir ! » Elle a crié.
"Je le suis aussi Mai, ohhhhh" Avec un profond gémissement guttural, il entra en elle, sans jamais arrêter ses poussées. Une seconde après son arrivée, elle aussi quand elle sentit sa graine chaude l'enrober à l'intérieur. Elle criait son nom encore et encore. Elle est venue pendant plusieurs minutes avec Jordan toujours en train de pomper pour lui donner le plus gros orgasme de sa vie.
Quand ce fut fini, ses jambes étaient trop faibles pour la soutenir, alors elle s'allongea sur le sol à côté de Jordan, tous deux haletant d'épuisement. La pièce sentait le sexe et l’herbe.
"C'était le meilleur orgasme de ma vie", a-t-elle admis.
Il sourit, "C'était aussi le meilleur de ma vie." Il lui donna un long baiser une fois de plus avant de s'asseoir et de trouver ses vêtements. Elle a emboîté le pas, utilisant une chemise de rechange de son sac pour nettoyer le sperme de sa chatte.
Jordan a soudainement développé un air paniqué sur son visage : "Oh mon dieu, et si tu tombais enceinte ?" Elle s'est figée, elle ne prenait pas la pilule et elle n'en avait pas eu besoin dans le passé, mais maintenant…
"Je vais prendre la pilule du lendemain, ça devrait marcher, non ?"
"Je ne sais pas… nous devrons attendre pour le savoir."

Articles similaires

Le Dragon (S)Couches V. 1 Ch. 02 (La Sorcière)

La sorcière * * * * Ma très chère Tessarie, Je sais que les temps sont durs en ce moment, mais sachez que j'ai fait de mon mieux pour que vous vous retrouviez dans un endroit sûr. Les terres humaines sont accueillantes pour notre espèce et même si elles ne sont pas dignes de confiance, je ne doute pas que vous serez bien traités et accueillis à bras ouverts. D'après ce que nous savons d'eux, ils évitent la magie, alors soyez prudent si vous choisissez d'exercer vos pouvoirs. . . L'accident aurait pu être pardonné s'il n'était pas si répandu, mais...

2.5K Des vues

Likes 0

Hors Limites Colocataire Pt. 3

Vue. La chaussette rose, pressant presque dans mes yeux. Il faisait sombre, mais après cet après-midi, je savais trop bien qu'il y avait des empreintes sales des orteils et de la plante des pieds dans une légère nuance de brun. Toucher. La voûte plantaire de Shiann, touchant mon nez. Les orteils contre mon front, se tortillant légèrement. Le talon, cognant mon menton plusieurs fois alors qu'elle descendait légèrement du canapé vers moi. La sensation d'un tissu légèrement usé, quelques lambeaux de coton qui s'étaient détachés du tissage de coton serré de ses chaussettes. Sonner. « Prouve-le. Prouve que tu n'es pas...

2.4K Des vues

Likes 0

Rentrer à la maison gay...

Rentrer à la maison gay… (Episode 2) Mon séjour chez l'oncle Donnie était enfin terminé. Nous avions eu des relations sexuelles sauvages exceptionnellement sensuelles presque tous les soirs. J'étais triste de devoir partir, mais j'étais également ravie d'explorer mes nouvelles connaissances sexuelles sur un garçon de mon âge. J'étais sûre de ma sexualité maintenant. Je suis gay! Il restait encore beaucoup d'été et ma troupe de scouts avait plusieurs voyages que j'attendais avec impatience. Il y avait un garçon de 2 ans plus jeune que moi avec qui j'aimais bien côtoyer lors des sorties. Son nom était Bobby, 15 ans, mince...

2.6K Des vues

Likes 0

Chérie partie 3

Dans cette partie, j'ai changé mon style de contorsion. PS J'aimerais savoir qui est votre fille préférée alors n'hésitez pas à commenter. 'Toc Toc Toc' John se réveilla en sursaut pendant un instant, oubliant où il était. Puis il l'entendit à nouveau. « Knock » « Knock » « Knock » mais cette fois, il était accompagné d'une voix douce et salée, « room service ». C'était Rose. John retira les couvertures de sa tête à temps pour la voir ouvrir dans sa tenue de femme de chambre avec un plateau de crêpes et de sirop. Voyant que John était debout, Rose fit un de ses sourires alléchants et...

2.4K Des vues

Likes 0

RUNAWAY Chapitre 19

Elle s'est réveillée quand elle l'a senti arrêter le camion, heureuse qu'elle ne soit pas encore dans son cauchemar et après avoir regardé à travers le pare-brise, elle a vu qu'ils étaient à nouveau dans une autre aire de repos. Je vois que tu es réveillée Belle au bois dormant. C'est l'heure d'une pause, de fumer et de quelques heures de sommeil, tu ne penses pas Senorita demanda-t-il ? Bien sûr approuva-t-elle avec un bâillement. Ils sortirent tous les deux du camion et elle se dirigea vers les toilettes pour femmes pour une pause pot. Quand elle est revenue, il avait...

2.9K Des vues

Likes 0

Déménagement de meubles

Avant de commencer, je veux commencer par me décrire. Je suis un garçon de 17 ans en pleine forme. J'ai de longs cheveux blonds que je laisse pousser jusqu'à ce qu'ils couvrent presque mes yeux. Je mesure environ 6' 3 et j'ai une très grosse bite. Et à cause de cela, je ne suis pas vierge. En fait, je pense que j'ai baisé toutes les filles de mon lycée. J'ai sonné à la porte, puis j'ai déplacé nerveusement mes pieds. Au bout d'un moment ou deux, la porte s'ouvrit. Debout là, il y avait la fille la plus chaude que j'aie...

2.4K Des vues

Likes 0

Fabrication d'un homme endommagé partie 1

La fabrication d'un homme endommagé • C'est ma premiere histoire. La première partie aura peu ou pas de sexe car je vais commencer par une histoire basée sur ma vie. Les événements sur lesquels je vais écrire me sont arrivés. Les noms seront changés pour protéger les moins innocents. Je passerai à la fiction lorsque la vengeance commencera, mais je ressens l'histoire ou l'histoire, peu importe ce que vous appelez, il est important de comprendre d'où vient le personnage principal. Maintenant, voici la question de savoir s'il sera bon ou mauvais alors qu'il se venge de ceux qui l'ont blessé. L'enfance...

2.6K Des vues

Likes 0

Ce que vous souhaitez

J'ai 25 ans, j'ai récemment terminé mes études de droit et je travaille des heures ridicules en tant qu'associé junior dans un cabinet de taille moyenne spécialisé dans le droit des assurances. Le salaire est assez décent, mais le travail est fastidieux. Sans Kaitlyn, j'aurais arrêté il y a des mois, mais elle illumine mes soirées et rend la corvée hebdomadaire tolérable. Nous nous sommes rencontrés à l'université, sommes tombés amoureux et nous nous sommes mariés lorsque nous avons obtenu notre diplôme. Puis une faculté de droit pour moi et une maîtrise en éducation pour elle. Elle a 23 ans et...

2.4K Des vues

Likes 0

Ceinture biblique - Partie 3 (FINALE)

«Je vais dans un camp chrétien», a annoncé Anne au petit-déjeuner un jour, environ deux semaines plus tard. Nos visites nocturnes étaient toujours en cours, mais plus nous continuions, plus j'étais résolu à ce que cela s'arrête. J'ai répondu à ma sœur en m'étouffant presque avec mes Cheerios, mais j'ai réussi à le couvrir d'une toux. Si j'étais vraiment le bon gars que je voulais être, ma première pensée aurait été de m'inquiéter de la façon dont elle allait survivre sans accès à sa dépendance, mais honnêtement, ma première inquiétude était de savoir comment j'allais survivre sans sexe pendant une semaine...

2.4K Des vues

Likes 0

L'atelier xxx

Arthur était le propriétaire d'un studio porno âgé de 20 ans, sa mère Sonia était actuellement à quatre pattes en train de lécher la chatte de sa petite amie de 19 ans, Betty Rogers, il adorait tourner des films lesbiens et c'était sa plus grosse source d'argent. Arthur avait aussi un secret, il était un maître hypnotiseur. Donc, sa mère Sonia et sa petite amie Betty étaient sous contrôle mental (le sien). Maman était maintenant une experte en léchage de chatte, quand elle a été hynotisée il y a 3 mois, elle a dû être formée, depuis lors, elle est apparue...

2.3K Des vues

Likes 0

Recherches populaires

Share
Report

Report this video here.